Glossaire DRI International ✎ mutuelle santé entreprise

De la couverture des risques de dommages subis ou bien causés à des tiers, aux garanties pour couvrir les pertes d’exploitation et risques informatiques, les contrats d’assurance, même facultatifs, peuvent s’avérer indispensables.
ll assez de temps en temps d’un incendie et pourquoi pas de la livraison d’un produit défaillant pour mettre en péril la vie d’une entreprise… Si, du étroit point de vue juridique, seules plusieurs couvertures sont obligatoires – la garantie des véhicules, la responsabilité civile et les aplomb rares de type garantie décennale pour différents secteurs d’activité -, PME et TPE ont tout intérêt à souscrire des garanties complémentaires. Au-delà du restreint minimum – la garantie des biens, celle des pertes d’exploitation et pourquoi pas la responsabilité civile pro -, différents contrats peuvent se révéler utiles à l’égard de l’activité de la société (informatique, chimie, transports, activités cycliques…) et aussi son expansion à l’international. Difficile toutefois de s’y retrouver dans une offre surabondante. Parcours fléché des sept contrats exigé à l’entreprise.

1. L’assurance des biens

Première grande catégorie d’assurances pour entreprises: la couverture des risques potentiels extérieurs. Inondation, incendie, vol menacent locaux, le matos ainsi qu’à les stocks. Contre ces dommages, une caractère spécifique doit être souscrite, non obligatoire cependant néanmoins incontournable. “Attention, dans l’hypothèse ou la societé est locataire de ses locaux – bureaux, usine, entrepôt- doit obligatoire souscrire une fermeté pour couvrir les dommages liés aux biens immobiliers et sa responsabilité d’occupation. Cette obligation figure dans la loi n°89-462 du 6 juillet 1989”, avertit Damien Palandjian responsable département à la Direction des Services aux Entreprises, chez le courtier en aplomb Verspieren.

En de sinistre, le chef de tentative fera une déclaration à sa compagnie d’assurances dans un délai licite rappelé en le contrat (de de deux ans à cinq jours, selon risques), voire immédiatement pour les événements capitaux (incendie, catastrophe naturelle, tempête, cambriolage…). Le montant de l’indemnisation dépend alors de la valeur des biens garantis, c’est pourquoi il ne faut pas oublier d’avertir son assureur lorsque le périmètre des biens à assurer évolue en cours d’année (achat de nouvelles machines, reprise d’un autre site…), ni de vérifier quels sont les réellement couverts. Les sociétés qui ont une activité cyclique se traduisant en une variation importante des réserve de produits ont intérêt à mentionner ce spécificité à assureur pour évoluer en tant que mieux couvertes en cas de dommages. La valeur des tenue est alors établie sur la base de montant important et régularisée en fin d’année.

Dans finis les de figure, l’indemnisation sera versée le plus souvent après présentation des factures correspondant aux réparations nécessaires ou à l’achat de nouvel matériels. En cas de lourd sinistre, l’assureur peut toutefois verser des acomptes à son client.

Références citées

AS NZS 5050 (2010)

Australie AS NZS 5050

Australie AS / NZS 5050: 2010 explique comment appliquer AS / NZS IS 31000: 2009 (Principes et directives de gestion des risques) aux risques d'interférence. Il fournit des indications détaillées sur les caractéristiques de ces risques et sur le cadre de gestion des risques dans lequel ils sont gérés.

Lien (6 juin 2018):

Cliquez ici

ASIS (2009)

ASIS International

Fondée en 1955, ASIS International est une communauté mondiale de professionnels de la sécurité, chacun ayant son propre rôle dans la protection des actifs – personnes, biens et / ou informations. Le glossaire utilise la sécurité et la résilience dans les organisations et leurs chaînes d'approvisionnement (ORM.1) (ASIS_SPC.1-2009_Item_No._1842).

Lien (6 juin 2018):

Cliquez ici

BCI / DRJ (2018)

Business Continuity Institute / Journal de reprise après sinistre

Ces deux publications spécialisées dans le commerce international ont réuni leurs vocabulaires dans un glossaire. Certains termes du glossaire peuvent avoir des définitions différentes, mais toutes les références dans le glossaire de résistance DRI renvoient à la définition commune BCI / DRJ.

Lien (6 juin 2018):

Cliquez ici

CNSSI-4009 (2015)

Glossaire du Comité sur les systèmes de sécurité nationale (CNSS)

Cette instruction s’applique à tous les départements, agences, bureaux et bureaux du gouvernement des États-Unis; entrepreneurs et agents auxiliaires; qui collectent, génèrent, stockent, affichent, transmettent ou reçoivent des informations classifiées ou contrôlées non classifiées, ou utilisent, utilisent ou ont accès aux systèmes de sécurité nationale (NSS) tels que définis aux présentes.

Lien (6 juin 2018):

Cliquez ici

DRI (2018)

Institut international de rétablissement

L’Institut international de reprise après sinistre (DRI) a publié pour la première fois son glossaire sur la résistance. Dans la deuxième version majeure, DRI International a retenu certains termes de la première version, qui ne sont plus pris en charge par les documents de référence. Le comité a identifié ces termes comme étant importants et pertinents pour la communauté de la résilience et les conserve maintenant en tant que termes internationaux de DRI.

Lien (6 juin 2018):

Cliquez ici

FCD-1 (2017)

US Department of Homeland Security – Directive fédérale sur la continuité, Agence fédérale de gestion des urgences 1

La Directive fédérale sur la continuité 1 (FCD-1) met en œuvre les exigences fédérales en matière de définition du système, des exigences et des processus permettant de soutenir l'élaboration de programmes de continuité pour les ministères et organismes fédéraux et en spécifiant les éléments d'un plan de continuité.

Lien (6 juin 2018):

Cliquez ici

FFIEC (2015)

Conseil fédéral d'experts sur les institutions financières

Le Conseil est l'organe interinstitutions officiel habilité à établir des principes, des normes et des formulaires de rapport uniformes pour l'examen fédéral des institutions financières par le Conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale (FRB), la Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC), la National Credit Union (NCUA), le contrôleur de change (OCC) et le Bureau de la protection financière des consommateurs (CFPB) et formulent des recommandations visant à promouvoir l'uniformité du contrôle des institutions financières.

Lien (6 juin 2018):

Cliquez ici

HIPAA (2001)

1996 Loi sur la transférabilité et la responsabilité en matière d'assurance maladie

HIPAA fait partie de la loi sur la transférabilité et la responsabilité en matière d’assurance maladie, adoptée en 1996. Adopté par le Congrès, acronyme. HIPAA: permet de transférer et de maintenir l’assurance maladie à des millions de travailleurs américains et à leurs familles lorsqu’ils changent d’emploi ou perdent leur emploi. ; Réduit la fraude en matière de santé et l'abus de services de santé Relie les normes de l’industrie en matière d’information sur les soins de santé en matière de facturation électronique et d’autres processus; et nécessite la protection et la confidentialité des informations de santé protégées.

Lien (6 juin 2018):

Cliquez ici

ISACA (2018)

Glossaire ISACA

ISACA fournit des conseils pratiques, des directives et d’autres outils efficaces à toutes les entreprises utilisant des systèmes d’information. En fournissant des conseils et des services complets, ISACA définit les rôles des professionnels de la gestion des systèmes d’information, de la sécurité, de l’audit et de la certification dans le monde entier. Le système COBIT et les certifications CISA, CISM, CGEIT et CRISC sont des marques commerciales d'ISACA. Elles sont respectées et utilisées par ces professionnels au profit de leurs sociétés.

Lien (6 juin 2018):

Cliquez ici

ISO 22301 (2012)

Norme internationale ISO 22301 – Sécurité publique. Systèmes de gestion de la continuité des activités. Les exigences

ISO 22301 est une norme internationale de gestion de la continuité des opérations qui spécifie les exigences relatives à la conception, au développement, à la mise en œuvre, à l'exploitation, au suivi, à la révision, à la maintenance et au développement continu d'un système de gestion documenté permettant de se protéger, de réduire, de se préparer et de réagir. et récupérer des incidents nuisibles au fur et à mesure qu'ils se produisent.

Lien (6 juin 2018):

Cliquez ici

ISO 31000 (2009)

Norme internationale ISO 31000 – Gestion des risques. Principes et directives

La présente Norme internationale fournit des principes et des lignes directrices générales pour la gestion des risques. La présente Norme internationale peut être utilisée par toute entreprise, association, groupe ou particulier du secteur public, privé ou communautaire. Par conséquent, la présente Norme internationale n'est spécifique à aucun secteur ou secteur.

Lien (6 juin 2018):

Cliquez ici

ITIL (2011)

Pratique ITIL

ITIL (anciennement abréviation de Information Technology Infrastructure Library) est un ensemble complet de pratiques de gestion des services informatiques (ITSM) visant à adapter les services informatiques aux besoins de l'entreprise.

Lien (6 juin 2018):

Cliquez ici

NFPA 1600 (2013)

Publication 1600 de la National Fire Safety Association – Norme relative aux programmes de gestion des catastrophes / urgences et de la continuité des opérations

Le NFPA Standards Council a créé le Comité de gestion des catastrophes en 1991. Janvier Le Comité était chargé de préparer les documents relatifs à la préparation, à la réaction et au redressement des catastrophes naturelles, d'origine humaine ou technologique. Le premier document que le comité a noté était NFPA 1600, Pratique recommandée de gestion des catastrophes

Lien (6 juin 2018):

Cliquez ici

NIMS (2008)

Système national de gestion des incidents

Glossaire de la formation relative au système de gestion des incidents (ICS) de la Federal Emergency Management Administration (FEMA) du NIMS

Lien (6 juin 2018):

Cliquez ici

NIST SP 800-34 (2010)

Publication spéciale (SP) 800-34, version 1 de l'Institut national de normalisation et de technologie (NIST) – Guide de planification des systèmes d'information fédéraux

NIST SP 800-34 Rev 1 aide les organisations à comprendre le but, le processus et le format du développement des systèmes d’information en cas d’urgence au moyen de directives pratiques. Ce document d'orientation fournit des informations de base sur les liens entre la planification d'urgence des systèmes d'information et d'autres types de plans d'urgence liés à la sécurité et à la gestion des urgences, à la résilience organisationnelle et à l'état de développement du système. Ce document fournit des directives pour aider le personnel à évaluer les systèmes d’information et les opérations afin de déterminer les besoins et priorités en matière de planification d’urgence.

Lien (6 juin 2018):

Cliquez ici

Singapour MAS (2004)

Service monétaire de Singapour

En tant que banque centrale de Singapour, l'Autorité monétaire de Singapour (MAS) promeut une croissance économique durable et non inflationniste en concevant correctement la politique monétaire et en surveillant de près les tendances émergentes et les vulnérabilités potentielles. Il gère le taux de change, les réserves de change et la liquidité du secteur bancaire à Singapour. MAS est également une autorité de surveillance intégrée qui supervise toutes les institutions financières de Singapour – banques, assureurs, intermédiaires du marché des capitaux, conseillers financiers et bourses.

Lien (6 juin 2018):

Cliquez ici

UAE NCEMA (2011)

Service national des urgences et des catastrophes naturelles des Émirats arabes unis

La mission du NCEMA est de renforcer la capacité des EAU de gérer les urgences, les crises et les catastrophes en établissant des exigences de continuité des opérations, permettant une reprise rapide grâce à une planification conjointe et à une coordination des communications aux niveaux national et local.

Lien (6 juin 2018):

Cliquez ici

Glossaire de l'UNDRR (2016)

Terminologie du Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophe (UNISDR)

2015 3 juin La résolution 69/284 a créé un groupe de travail intergouvernemental d'experts à composition non limitée, composé d'experts désignés par les États et appuyés par le Bureau de la réduction des risques de catastrophe des Nations Unies, en présence des parties prenantes concernées. des indicateurs potentiels pour mesurer les progrès mondiaux dans la mise en œuvre de Sendai 2015-2030; Principes de base de la réduction des risques de catastrophe », ensemble coordonné avec les travaux de l'agence interinstitutions et du groupe d'experts sur les indicateurs de développement durable.

Lien (6 juin 2018):

Cliquez ici

Glossaire DRI International ✎ mutuelle santé entreprise
4.9 (98%) 32 votes