Erik Holder dit que les minima obligatoires sont inutiles et également faux – Reason.com ☎ assurance santé entreprise

Qu’est-ce que l’assurance pro ?
L’assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro) est un type d’assurance qui couvre préjudices matériels ou bien corporels provoqués en un manigance professionnel, que ce mettons sur votre lieu de travail ainsi qu’à d’une mission.

Elle prend en charge dommages causés à des tiers, qu’ils soient liés chez une relation contractuelle (clients, partenaires, fournisseurs) ou non et garantit :

corporels ;
matériels ;
immatériels.
Cette formule pas mal complète donne l’occasion aux conquérant de regrouper différentes aisance en une seule. Elle offre des garanties essentielles cependant aussi des options complémentaires que chacun peut souscrire selon les spécificités de sa profession. En effet, chauffeur de taxi, boulanger ou bien pharmacien ne sont pas soumis aux mêmes risques et n’ont ainsi pas mêmes besoins.

Qui est concernée en l’assurance professionnelle ?
L’assurance professionnelle n’est pas obligatoire sauf pour les professions réglementées ou libérales telles que :
les avocats ;
huissiers ;
les agents immobiliers ;
les architectes ;
maîtrise médicales ;
du place de la comptabilité ;
agents généraux d’assurance ;
les travailleur du bâtiment.
Que couvre l’assurance prostituée ?
L’assurance responsabilité civile prostituée prend en charge l’indemnisation des troisième en cas d’accident causé parmi :

une erreur ;
une faute ;
une aplomb ;
une négligence ;
l’un de vos employés ou sous-traitants ;
vos locaux ;
un animal vous appartenant ;
votre matériel professionnel.
Notez que l’assurance professionnel couvre aussi votre activité et vos biens experts en d’incendie, de dégât des eaux, de catastrophe naturelle, de vol mais également de vandalisme.

C-SPAN

Dans un discours prononcé aujourd'hui devant la National Association of Criminal Defence Lawyers, le procureur général Eric Holder a réitéré sa critique des peines minimales obligatoires, les qualifiant de "dépassées et trop dures". Il a également contesté l'argument selon lequel des minima obligatoires étaient nécessaires pour promouvoir la "coopération":

Comme toute personne qui a travaillé comme procureur dans les jours qui ont précédé l'existence de lignes directrices sur l'imposition de peines et lorsque les minima obligatoires entrent en vigueur, je sais par expérience que la coopération entre les accusés dépend de la certitude d'une peine rapide et équitable. Comme les procureurs et les avocats de la défense s'en souviennent – et comme notre procureur du district américain du Wisconsin, John Vaudreuil – l'a souvent rappelé à ses collègues, les directives sur la détermination de la peine ont largement structuré les négociations de routine qui ont eu lieu entre les accusés et le gouvernement. en échange de réductions de peine. Malgré la menace d'un minimum obligatoire, ces accusés restent intéressés à coopérer. Les avocats de la défense et les procureurs ont un intérêt mutuel à participer à ces discussions. Toute suggestion selon laquelle la coopération des défendeurs dépendrait en quelque sorte de minima obligatoires est en contradiction manifeste avec les faits et l'histoire.

Bien que Holder ait manifestement raison de dire que les plaidoyers n'exigent pas de limites minimales obligatoires, il existe des preuves que les accusations de sanctions draconiennes sont plus susceptibles de faire abandonner les procès aux accusés, ce qui indique que 97% des accusés fédéraux plaident coupables. Mais si l'objectif primordial était d'éviter les inconvénients et les dépenses associés aux litiges, il n'y aurait pas de limite au montant de la peine qui pourrait être exonéré pour les défendeurs qui revendiquent leurs droits au titre du sixième amendement. Par exemple, si tous les crimes étaient passibles de la peine de mort, le niveau de "coopération" serait probablement encore plus élevé. Mais à un moment donné, les intérêts de la justice doivent l'emporter sur les intérêts des procureurs. Nous avons certainement dépassé le point où la punition pour avoir assisté à une audience peut passer le reste de votre vie en prison.

Erik Holder dit que les minima obligatoires sont inutiles et également faux – Reason.com ☎ assurance santé entreprise
4.9 (98%) 32 votes