Des informations sont apparues sur l'assurance maladie obligatoire à Oman ◄ garantie entreprise

La mutuelle collective est les mêmes objectifs que la complémentaire santé individuelle : vise à compléter, en partie ou bien en totalité, les dépense de santé qui ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale. Les salariés du secteur privé ainsi que leurs employeurs sont concernés selon la mutuelle collective, autrement appelée mutuelle d’entreprise ou mutuelle de groupe.

Rendues obligatoires depuis le premier janvier 2016, les mutuelles collectives offrent beaucoup de avantages pour salariés. Elles sont avant tout moins onéreuses que complémentaires de santé individuelle. De plus, une fraction des cotisations est prise en charge en l’entreprise.

Les employeurs ont pour objectif veiller à donner à leurs employés une mutuelle correspondant à répondant à compatibles avec un cahier des charges précis, prévu chez le législateur.

Qui est à rêve duquel on parle parmi la mutuelle d’entreprise ?
Tous employeurs du clientèle privée devront avoir souscrit or premier janvier 2016, une mutuelle collective pour salariés. Sont ainsi concernées :
les TPE et PME
les grandes entreprises et pourquoi pas multinationales
rassemblement
les fédérations
Les ayants droit du salarié, et pourquoi pas enfants, peuvent également bénéficier de la mutuelle collective. Si le contrat le prévoit, ils peuvent y être affiliés.

A l’inverse, la mutuelle collective ne concerne pas le secteur public. Les fonctionnaires ne peuvent donc pas y prétendre. Les travailleurs non employés ne sont pas plus concernés. Pour couvrir mise de fonds de santé, elles peuvent s’orienter vers un contrat de prévoyance.

En principe, la mutuelle collective est obligatoire pour complets les salariés. Sous certaines conditions, le salarié peut refuser de s’y soumettre.

Quelles dépense de santé la mutuelle collectif doit rembourser ?
L’Accord national interprofessionnel (ANI) du 14 juin 2013, qui rend la mutuelle collective obligatoire, émane de la loi sur la sécurisation de l’emploi. L’objectif principal est de permettre aux employés du clientèle privée d’accéder à une mutuelle de qualité. Ainsi, la mutuelle fédératif d’une entreprise assure un socle de garanties minimales, imaginés pendant le législateur. Il s’agit :

de l’utilisation en charge de l’intégralité du billet modérateur pour les consultations, les offres et les actes de qui sont remboursés par la Sécurité sociale
du remboursement de la totalité du forfait journalier hospitalier
de l’usage en charge des frais dentaires à hauteur de 125% du tarif conventionnel
de l’utilisation en charge des frais d’optique en gros dans période de 2 ans. Pour une correction simple, le minimum de prise en charge est fixé à 100 €
Ces garanties ont pour mission obligatoirement figurer a l’intérieur du contrat de mutuelle collective. Il s’agit du panier de minimum. Légalement, l’employeur n’a pas le droit de proposer une mutuelle à qui les garanties seraient inférieures à ce seuil de couverture. Il peut, en revanche, souscrire des garanties supplémentaires : une garantie d’assistance, une meilleure prise en charge pour l’optique et pourquoi pas le dentaire, le troisième payant… Le contrat de la mutuelle collectif a aussi l’obligation d’être responsable.

Qui finance cotisations de la mutuelle communautaire ?
Une partie des cotisations de la mutuelle communautaire est prise en charge dans l’employeur (la patronale). En cela, les employés sont avantagés. L’employeur prend en charge d’or moins 50% des cotisations de la mutuelle collective, pour la partie qui correspond d’or panier de soins minimum. Le reste des cotisations est à la charge de l’employé (la salariale).

Comment mettre à sa place la mutuelle collective obligatoire en or sein de l’entreprise ?
Avant de souscrire une mutuelle d’entreprise, les employeurs ont la possibilité de soumettre choix aux représentants du personnel. Ils peuvent aussi organiser un référendum près salariés. En d’échec des négociations, l’employeur souscrit une mutuelle européen sur décision unilatérale.

Employeurs, renseignez-vous proche votre branche pro ! Ces dernières peuvent vous recommander des mutuelles européen intéressantes, parfaitement adaptées à votre secteur d’activité (construction, hôtellerie, restauration, agriculture…) Négociés en la branche professionnelle, contrats de mutuelle sont souvent très avantageux.

Depuis le premier janvier 2016, offres de mutuelle européen sont grandes sur le marché. Petites, moyennes ainsi qu’à grandes entreprises : médian en audace peuvent vous aider à trouver le contrat qui s’adapte le mieux à vos besoins. Contactez-nous !

Mascate: La Capital Market Administration (CMA) a publié une police d'assurance maladie unifiée (RAMU), qui sera appliquée aux travailleurs du secteur privé, y compris les expatriés et les visiteurs du Sultanat.

  • Le régime d'assurance couvrira deux millions de travailleurs du secteur privé et de visiteurs du Sultanat, y compris les conjoints des travailleurs et leurs enfants (âgés de 21 ans et moins).
  • Le projet garantit des soins de santé de base minimaux pour les patients ambulatoires et hospitalisés, les urgences, le traitement des maladies et le prix des médicaments.
  • L'employeur est responsable du paiement de la prime et peut, en accord avec l'employé, inclure des prestations supplémentaires pour la grossesse, l'accouchement, les soins dentaires et oculaires.
  • Le travailleur peut quitter le régime en donnant un préavis de 30 jours à l'employeur, accompagné de l'attestation d'assurance alternative.
  • Le document de projet a été préparé en collaboration avec les parties prenantes, la Chambre de commerce et d'industrie omanaise (OCCI), les compagnies d'assurance opérant dans le Sultanat, les établissements de santé privés et la Fédération générale des syndicats (GFTOU).
  • L'employeur est tenu de payer le coût de la prime et les "frais de traitement en milieu hospitalier" n'incluent aucune cotisation salariale.
  • Il couvre les frais de transport du corps du défunt à son domicile ou à son domicile permanent.
  • Le projet d'assurance maladie contribuera à attirer les institutions internationales de soins de santé privées à investir dans le Sultanat et à étendre les soins de santé privés dans divers gouvernements et le Sultanat.
  • Il contribuera également à l'implication des compagnies d'assurance internationales offrant des produits de haute qualité, créant ainsi des opportunités d'emploi omanais dans les secteurs de l'assurance et de la santé.
  • Il améliorera également le niveau d'efficacité du personnel médical travaillant dans les installations médicales privées du Sultanat.
  • L'automutilation obligatoire, le traitement expérimental, les conditions existantes, les examens détaillés qui ne nécessitent pas de traitement, les examens ou les services de santé effectués pour des raisons telles que les voyages, l'assurance ou l'autorisation sont tous exemptés de la police d'assurance obligatoire.
  • Il n'inclut pas non plus les coûts des blessures signalées en dehors du lieu de travail, les coûts des médecines alternatives et des maladies liées à l'alcoolisme ou à la surutilisation, les maladies sexuellement transmissibles ou le coût de la personne diagnostiquée avec le VIH.
  • La durée d'assurance est initialement d'un an avant que les résidents légaux omanais puissent être inclus dans la police.
  • Le coût du traitement hospitalier est de 3 000 RO, y compris le séjour à l'hôpital, les honoraires et le diagnostic des médecins, les médicaments, les frais d'ambulance et les soins aux patients.
  • La limite de dépenses pour les consultations externes est de 500 RO, les frais de consultation, de diagnostic, de laboratoire et de médicaments.
  • Le coût du rapatriement du corps du défunt à son domicile d'origine est de 1 000 RO.

Abdullah Salim al Salmi a déclaré dans un communiqué de presse que la police d'assurance maladie commune (RAMU) est l'un des éléments clés de l'assurance maladie obligatoire de Dhamani pour les travailleurs du secteur privé, les expatriés et les visiteurs, que l'AMC s'apprête à mettre en œuvre en collaboration. avec les parties prenantes dans la mise en œuvre de la décision no. 26/2017 pour élaborer les réglementations et la législation nécessaires à la mise en œuvre du système d'assurance maladie à Oman.

Il a souligné que la publication du RAMU est une déclaration de préparation à l'infrastructure législative de Dhamani de l'assurance maladie en prélude à sa mise en œuvre progressive par étapes après approbation par le Conseil des ministres. Il a ajouté que les étapes de mise en œuvre seront déterminées par la classification des sociétés commerciales et la capacité des établissements de santé privés d'ajuster l'objectif, car le programme devrait fournir 2,1 millions de dollars. Assurance omanaise pour les travailleurs et les résidents du secteur privé. sans visiteurs.

Al Salmi a déclaré qu'il est désormais très important pour les compagnies d'assurance d'émettre une police comme une opportunité de développer des produits d'assurance santé qui répondent à la demande attendue selon des normes de qualité élevées.

Concernant la méthodologie d'élaboration des politiques, Al Salmi a déclaré que le RAMU a été rédigé sur un certain nombre de bases, car les dispositions doivent être équitables et impartiales dans la réglementation des relations entre les prestataires de soins de santé et les compagnies d'assurance afin d'assurer une couverture sanitaire adéquate. la prime d'assurance n'imposera pas de charge supplémentaire ni de charge financière coûteuse aux employeurs et ne couvrira pas sans heurts les besoins de traitement de la personne assurée sans complications ni procédures inutiles.

Il a noté que le RAMU Dhamani a été délivré selon la même méthodologie que pour la rédaction des lois et règlements régissant le marché des capitaux et les secteurs de l'assurance, tels que les partenariats entre les communautés de partis affiliés, et a été adopté en plusieurs étapes avec la participation du ministère de la Santé, Général Outre les compagnies d'assurance basées en Oman et les établissements de santé privés, le Syndicat du Sultanat d'Oman et la Chambre de commerce et d'industrie d'Oman échangent des vues pour le bien public.

Al Salmi a expliqué que la politique représente un seuil minimum de soins de santé de base qui seraient fournis aux bénéficiaires de Dhamani et fourniraient des soins de santé de base, à savoir des services hospitaliers, des soins d'urgence et le traitement des principales maladies qui entravent la productivité, sans médicaments sur ordonnance. Médecin autorisé par le ministère de la Santé. Il comprend également un certain nombre d'avantages non obligatoires tels que la grossesse, l'accouchement, la santé des enfants, les soins dentaires et oculaires, qui sont des avantages supplémentaires que l'employeur peut inclure dans les avantages de base et obligatoires convenus et la capacité de l'établissement à fournir ces avantages. .

Al Salmi a déclaré que la politique stipule que l'employeur est tenu de payer les primes d'assurance et laisse à l'employeur la possibilité d'inclure l'employé dans le remboursement des frais de traitement pour les services ambulatoires, car les services hospitaliers recevront un traitement. directement en l’absence du salarié.

Le président exécutif de l'AMC a déclaré que la mise en œuvre du système d'assurance-maladie de Dhamani à Oman contribuerait à attirer des institutions de santé internationales dans le Sultanat et son rôle dans la diffusion des soins de santé dans divers gouvernements du Sultanat et Wilayat.

En outre, la demande accrue de polices d'assurance maladie contribuera à attirer des compagnies d'assurance internationales spécialisées dans l'assurance maladie de haute qualité, ce qui se traduira par un nouveau marché actif pour l'emploi dans les secteurs de l'assurance et de la santé et une efficacité accrue du personnel médical. travail dans des établissements de santé privés et qualité des services fournis.

Dhamani devrait étendre l'assurance maladie pour les travailleurs du secteur privé, les expatriés et les visiteurs à Oman, contribuant ainsi à la croissance du PIB et aux investissements du pays au niveau des compagnies d'assurance et des établissements de santé privés. en plus d'administrateurs tiers spécialisés dans l'assurance maladie, des intermédiaires entre les prestataires de santé et les compagnies d'assurance.

Des informations sont apparues sur l'assurance maladie obligatoire à Oman ◄ garantie entreprise
4.9 (98%) 32 votes