Définition de société à responsabilité limitée (LLC) ® assurance entreprise

De la couverture des risques de subis ou bien causés à des tiers, aux garanties pour couvrir pertes d’exploitation et risques informatiques, les contrats d’assurance, même facultatifs, s’avérer indispensables.
ll assez parfois d’un incendie ou bien de la livraison d’un produit défaillant pour mettre en péril la vie d’une entreprise… Si, du confiné point de vue juridique, seules quelques bâches sont obligatoires – la confirmation des véhicules, la responsabilité civile et les confiance rares de type garantie décennale pour certains secteurs d’activité -, PME et TPE ont tout intérêt à souscrire des garanties complémentaires. Au-delà du réduit minimum – l’assurance des biens, celle des pertes d’exploitation et pourquoi pas la responsabilité civile professionnelle -, certains contrats se révéler utiles au regard de l’activité de la société (informatique, chimie, transports, pratique cycliques…) mais encore son expansion à l’international. Difficile toutefois de s’y retrouver dans une offre surabondante. Parcours fléché des sept contrats indispensables à l’entreprise.

1. L’assurance des biens

Première grande catégorie d’assurances pour entreprises: la couverture des risques potentiels extérieurs. Inondation, incendie, vol menacent locaux, le matos ainsi qu’à les stocks. Contre ces dommages, une caractère spécifique être souscrite, non obligatoire mais néanmoins incontournable. “Attention, si la societé est locataire de ses locaux – bureaux, usine, entrepôt- obligatoire souscrire une maîtrise pour couvrir liés aux biens immobiliers et sa responsabilité d’occupation. Cette obligation figure dans la loi n°89-462 du 6 juillet 1989”, avertit Damien Palandjian responsable département à la Direction des Services aux Entreprises, chez le courtier en cran Verspieren.

En de sinistre, le chef de plan fera une déclaration à sa compagnie d’assurances dans un délai licite rappelé pendant le contrat (de deux à cinq jours, selon risques), vraiment immédiatement pour les événements capitaux (incendie, catastrophe naturelle, tempête, cambriolage…). Le montant de l’indemnisation dépend alors de les chiffres des biens garantis, il est pourquoi il ne faut pas oublier d’avertir son assureur lorsque le périmètre des biens à assurer évolue en cours d’année (achat de nouvelles machines, reprise d’un autre site…), ni de vérifier quels sont dommages réellement couverts. Les sociétés qui possèdent une activité cyclique se traduisant dans une variation importante des convenance d’articles ont intérêt à citer ce spécificité à leur assureur pour évoluer en tant que mieux couvertes en cas de dommages. La valeur des épargne est alors établie sur la base de leur montant annuel le plus important et régularisée en fin d’année.

Dans achevés cas de figure, l’indemnisation existera versée ordinairement après présentation des factures analogue aux réparations nécessaires ou à l’achat de nouvelles matériels. En cas de lourd sinistre, l’assureur peut toutefois verser des acomptes à son client.

Qu'est-ce qu'une société à responsabilité limitée (LLC)?

Une société à responsabilité limitée (LLC) est une personne morale aux États-Unis d'Amérique en vertu de laquelle les propriétaires ne sont pas personnellement responsables des dettes ou des passifs de la société. Les sociétés à responsabilité limitée sont des entités mixtes qui combinent les caractéristiques d'une société avec celles d'une société de personnes ou d'une entreprise individuelle.

Bien que la caractéristique de responsabilité limitée soit similaire à celle d'une société, l'imposition continue pour les membres LLC est une caractéristique des partenariats.

Comprendre les sociétés à responsabilité limitée (LLC)

Les sociétés à responsabilité limitée (LLC) sont une structure commerciale autorisée par les lois de l'État. Les réglementations régissant les SARL varient d'un État à l'autre. Les propriétaires de LLC sont généralement appelés membres.

De nombreux États ne limitent pas les droits de propriété, ce qui signifie que tout membre peut être membre, y compris les particuliers, les sociétés, les étrangers et les entités étrangères, et même d'autres LLC. Cependant, certaines entités peuvent ne pas former de LLC, notamment les banques et les compagnies d'assurance.

Une LLC est un accord de partenariat plus formel qui exige que les articles de l'organisation soient déposés auprès de l'État. La création d'une LLC est beaucoup plus facile que la création d'une société et vous donne plus de flexibilité et de protection.

La LLC ne paie pas de taxes. Au lieu de cela, les gains et les pertes sont inscrits sur les déclarations de revenus personnelles des propriétaires. Si une fraude est découverte ou qu'une entreprise ne se conforme pas aux exigences légales et de déclaration, les créanciers peuvent contacter les membres.

Les salaires des membres sont traités comme des charges d'exploitation et sont déduits des bénéfices de l'entreprise.

Formé par LLC

Bien que les exigences pour une LLC puissent varier d'un État à l'autre, il existe généralement des points communs. La première chose que les propriétaires ou les membres doivent faire est de choisir un nom.

Une fois cela fait, les articles de l'organisation doivent être documentés et soumis à l'État. Ces articles déterminent les droits, pouvoirs, devoirs, responsabilités et autres responsabilités de chaque membre LLC. Les autres informations contenues dans les documents comprennent les noms et adresses des membres LLC, le nom et la raison sociale enregistrée du représentant inscrit LLC.

Le statut de l'organisation doit être accompagné d'une taxe payable directement à l'Etat. Les documents et les suppléments doivent également être déposés au niveau fédéral afin d'obtenir un numéro d'identification d'employeur (EIN).

  • Les sociétés à responsabilité limitée sont des sociétés américaines dont les propriétaires ne sont pas personnellement responsables des dettes ou des engagements de la société.
  • La législation régissant les SARL varie d'un État à l'autre.
  • Toute entité peut créer une LLC, y compris les particuliers et les sociétés; cependant, les banques et les compagnies d'assurance ne peuvent pas le faire.
  • La LLC ne paie pas d'impôts – leurs bénéfices et pertes sont transférés aux membres qui les réclament dans leurs déclarations de revenus.

Avantages et inconvénients d'une LLC

La principale raison pour laquelle les propriétaires d'entreprise choisissent la voie LLC est de limiter la responsabilité des dirigeants. Beaucoup considèrent les LLC comme un mélange de partenariat, qui est un simple contrat entre deux propriétaires ou plus, et une société avec une certaine forme de protection contre la responsabilité.

Bien que les LLC présentent des caractéristiques intéressantes, elles présentent également un certain nombre d'inconvénients, en particulier en ce qui concerne la structure de la société. Sous réserve des lois de l'État, une LLC peut devoir être liquidée en cas de décès ou de faillite d'un membre. C'est l'opposé d'une société qui peut exister pour toujours. Une LLC peut ne pas être le bon choix lorsque l'objectif principal d'un fondateur est de devenir une société cotée en bourse.

Société à responsabilité limitée c. Partenariat

La principale différence entre un partenariat et une LLC est que la LLC sépare les actifs commerciaux de l'entreprise des actifs personnels des propriétaires, isolant les propriétaires des dettes et des passifs de la LLC. Amazon.com LLC, une filiale d'Amazon.com Inc., l'une des plus grandes sociétés technologiques au monde, est l'un des exemples les plus importants de LLC.

Une LLC fonctionne de la même manière qu'un partenariat parce que les bénéfices de l'entreprise vont dans les déclarations de revenus des propriétaires. Les pertes peuvent être utilisées pour compenser d'autres revenus, mais jusqu'à concurrence du montant investi. La LLC ne fournit qu'une déclaration de revenus informative.

En vendant ou en transférant une entreprise, un contrat de continuation d'entreprise est le seul moyen d'assurer un transfert en douceur des intérêts lorsque l'un des propriétaires quitte ou décède. Sans accord de continuation d'entreprise, les partenaires restants doivent démarrer la LLC et en créer un nouveau si le partenaire fait faillite ou décède.

Définition de société à responsabilité limitée (LLC) ® assurance entreprise
4.9 (98%) 32 votes