Déduction des frais de club et d'organisation ☏ garantie santé entreprise

AFFILIATION D’UN SALARIÉ : COMMENT PROCÉDER ?
C’est à l’employeur de centraliser les documents nécessaires à l’affiliation de ses salariés pour les transmettre ensuite à l’organisme complémentaire.

Pour être affilié, un salarié doit remplir une déclaration d’affiliation à laquelle être jointe différents documents :

la photocopie de l’attestation de sa carte vitale et celle de chacun membre de la famille bénéficiant du contrat (selon les dispositions prévues en or contrat santé) ;
un relevé d’identité financier ainsi qu’à de caisse d’épargne.

Il quand besoin sera lui être demandé, selon la nature du contrat, de joindre :
les photocopies des certificats de scolarité pour les mômes de plus de 16 ainsi qu’à tout chemise justifiant de leur situation ;
son attestation de PACS ;
son certificat de union libre ;
le certificat de radiation de son ancienne mutuelle horodaté de moins de 3 mois dans l’hypothèse ou le contrat santé prévoit un délai de carence.
LES MODALITÉS DE CHANGEMENT DE STATUT D’UN SALARIÉ
En de changement de statut socio-professionnel d’un salarié or sein de l’entreprise, son régime de protection sociale également être modifié. C’est alors à l’employeur de se charger de l’ensemble des démarches à d’assurance complémentaire.

RADIATION D’UN SALARIÉ : COMMENT DÉCLARER CETTE MODIFICATION ?
Lorsqu’un salarié quitte son entreprise, l’adhésion or contrat collectif santé et/ou prévoyance desquels il bénéficiait est résiliée de plein droit. L’ancien employeur doit alors informer l’organisme complémentaire de ce départ pendant écrit, dans les plus brefs délais.

Pour clôturer le dossier santé du salarié et cesser remboursements, le salarié remettre sa carte de tiers payant.

Selon le occasion de départ de l’entreprise du salarié, l’ancien employeur être tenu, a l’intérieur du cadre de la portabilité des droits santé et prévoyance, de lui maintenir les garanties à qui il bénéficiait durant la rupture du contrat de travail à titre gratuit.

L'IRS déduit strictement les frais pour de nombreux types de clubs des déclarations de revenus des entreprises.

Vous ne pouvez déduire les frais et dépenses de votre déclaration de revenus d'entreprise que pour les clubs dont l'objectif commercial est. Le but et les activités du club, et non son nom, sont déterminants pour déterminer si vous pouvez déduire les frais de club.

Même si le but du club est lié aux affaires, il y a toujours quelques limites à la déduction des coûts:

  • Les frais de divertissement ne peuvent pas être déduits. La nouvelle loi fiscale (entrée en vigueur en 2018) a supprimé toutes les déductions commerciales pour le divertissement.
  • Vous pouvez déduire le coût des repas, mais seulement 50% du coût et vous devez être en mesure de démontrer le but de l'entreprise (par exemple, rencontrer un client).

Par exemple, si vous appartenez à une organisation professionnelle, vous pouvez déduire les frais. Mais si une organisation fait des sorties de golf, c'est social / divertissement et vous ne pouvez pas déduire ces dépenses. S'il y a un dîner de récompense, vous ne pouvez déduire que 50% du prix du repas.

Modification de la loi fiscale pour les retenues salariales

2017 La loi sur les réductions d'impôts et les emplois ne permet plus aux employés de déduire les frais de club à titre de dépenses professionnelles de leurs déclarations de revenus individuelles pour les années 2018-2025. Dans les déclarations de revenus). Ces coûts ont été déduits en tant que coûts divers à l'annexe A.

Frais de club que vous ne pouvez pas déduire

Les types de clubs suivants ne peuvent pas être déduits:

  • Activités ou installations de divertissement
  • Clubs déjeuner d'affaires
  • Loisirs ou sports, y compris les clubs de golf, les country clubs, les clubs de santé et de fitness
  • Clubs aériens ou hôteliers (par exemple, clubs aériens dans les aéroports)
  • Tout club à vocation sociale

Vous ne pouvez pas non plus déduire le coût d'un country club, par exemple, en prétendant qu'il "stimulera les discussions commerciales".

Frais de club que vous pouvez déduire

Vous pouvez déduire les frais pour les organisations professionnelles et les organisations que vous pouvez montrer sont nécessaires pour gérer votre entreprise. Par exemple, vos contributions à la Chambre de commerce peuvent être déductibles si vous pouvez prouver que votre adhésion à la Chambre vous permet de promouvoir votre entreprise.

Vous pouvez déduire les frais que vous payez à ce type d'organisation si le but principal de l'organisation n'est PAS de fournir du divertissement aux membres:

  • Tableaux d'échange
  • Ligue des affaires
  • Organisations professionnelles telles que les barreaux et les associations médicales
  • Chambres immobilières
  • Associations professionnelles
  • Clubs personnels ou amateurs

Vous pouvez également déduire les frais des organisations de service public telles que le Rotary ou les Lions clubs si leur objectif principal est d'aider les communautés, et non de fournir des divertissements aux membres.

Le fait est la différence entre ces frais de club, qui sont déductibles, et ceux des clubs non déductibles. Les clubs non dénombrables ont des objectifs qui sont principalement du divertissement, et l'IRS affirme que le divertissement n'est pas un objectif commercial.

Frais de club à titre de compensation

Certaines entreprises paient des frais de club aux managers. Mais vous ne pouvez pas jouer sur les deux tableaux. Si vous payez des cotisations de club pour un employé, cela est considéré comme une compensation, même si vous ne pouvez pas la déduire comme dépenses professionnelles. Vous devez déclarer cette compensation à l'IRS et l'employé doit payer l'impôt sur le revenu sur cette compensation.

Dépenses du club comme divertissement

Même si vous ne pouvez pas soustraire les dépenses d'un club non professionnel comme dépenses commerciales, vous pouvez déduire les dépenses d'un club de restauration comme des dépenses commerciales. Par exemple, si vous organisez un déjeuner d'affaires pour des clients dans un country club, vous ne pouvez pas déduire les frais de club, mais vous pouvez déduire le coût du repas. L'objectif de l'événement doit être des objectifs commerciaux et vous devez être en mesure de le prouver. L'événement ne doit pas non plus être «généreux ou extravagant».

N'oubliez pas que les dépenses de divertissement ne peuvent jamais être déduites car les dépenses d'entreprise et les frais de restauration sont plafonnés à 50%.

Où montrer les dépenses déductibles du club

Pour déduire les frais de club, vous pouvez inclure les déductions suivantes dans votre formulaire de taxe professionnelle, selon votre type d'entreprise:

  • Pour les propriétaires individuels et les entreprises unipersonnelles, indiquez ces coûts dans la section "Autres coûts" de l'annexe C.
  • Pour les partenariats et les multi-LLC, inscrivez ces coûts dans la section «Déductions» du formulaire 1065.
  • Pour les sociétés, inscrivez ces coûts dans la section «Déductions» du formulaire 1120.

Avertissement: Cet article est destiné à vous donner un aperçu général; ce n'est pas pour des conseils fiscaux ou juridiques. Si vous souhaitez déduire les frais de club de votre déclaration de revenus d'entreprise, consultez d'abord votre fiscaliste.

Déduction des frais de club et d'organisation ☏ garantie santé entreprise
4.9 (98%) 32 votes