Coronavirus: les États-Unis doivent évacuer les citoyens des navires de croisière de quarantaine – comme cela s'est produit ☏ garantie entreprise

AFFILIATION D’UN SALARIÉ : COMMENT PROCÉDER ?
C’est à l’employeur de centraliser tous les documents nécessaires à l’affiliation de ses salariés pour les transmettre ensuite à l’organisme complémentaire.

Pour être affilié, un salarié remplir une déclaration d’affiliation à laquelle doit être jointe différents documents :

la photocopie de l’attestation de sa carte vitale et celle de chacun membre de la bénéficiant du contrat (selon les dispositions imaginés au contrat santé) ;
un relevé d’identité bancaire ainsi qu’à de caisse d’épargne.

Il hypothétiquement lui être demandé, selon la nature du contrat, de joindre :
les photocopies des certificats de scolarité pour les bambins de plus de 16 ans ainsi qu’à tout carton justifiant de situation ;
son attestation de PACS ;
son certificat de union libre ;
le certificat de radiation de son ancienne mutuelle daté de moins durant une période de trois mois si le contrat santé prévoit un délai de carence.
LES MODALITÉS DE CHANGEMENT DE STATUT D’UN SALARIÉ
En cas de changement de étiquette socio-professionnel d’un salarié d’or sein de l’entreprise, son régime de protection sociale également être modifié. C’est alors à l’employeur de se charger de l’ensemble des allées et venues proche d’assurance complémentaire.

RADIATION D’UN SALARIÉ : COMMENT DÉCLARER CETTE MODIFICATION ?
Lorsqu’un salarié quitte son entreprise, l’adhésion d’or contrat collectif santé et/ou prévoyance à qui il bénéficiait est résiliée de plein droit. L’ancien employeur doit alors informer l’organisme complémentaire de ce départ dans écrit, dans les plus brefs délais.

Pour clôturer le dossier santé du salarié et cesser remboursements, le salarié doit remettre sa carte de troisième payant.

Selon le occasion de départ de l’entreprise du salarié, l’ancien employeur peut être tenu, a l’intérieur du cadre de la portabilité des droits santé et prévoyance, de lui maintenir garanties duquel il bénéficiait alors que la rupture du contrat de travail à titre gratuit.

La province du Hubei rapporte 116 nouveaux décès dus à des coronavirus

La province chinoise du Hubei, centre d'une épidémie de coronavirus, a signalé 116 nouveaux décès dus au virus, selon un rapport publié vendredi par la Commission provinciale de la santé. Le nombre a augmenté après une forte comparaison de la veille, les autorités ayant inclus des cas où seul un diagnostic clinique avait été posé pour la première fois, et non un test de laboratoire positif.

Un total de 4 823 nouveaux cas ont été identifiés, dont 3 095 diagnostics cliniques, le diagnostic du Hubei étant tombé à 51 986.

Une personne avec un coronavirus confirmé a assisté à une conférence à Westminster

Bethan Staton et Sarah Neville écrivent:

Un homme qui a assisté à une conférence au centre de Londres la semaine dernière, avec plus de 200 autres personnes, a par la suite été diagnostiqué avec un coronavirus. Cela a été révélé alors que les autorités se précipitaient pour retrouver toute personne pouvant être contactée.

Personne inconnue le 6 février. Assister à une réunion de bus au Royaume-Uni au QEII Centre, l'une des plus grandes salles de conférence de Londres, à Westminster.

En savoir plus sur cette histoire ici.

Les passagers des bateaux de croisière ont refusé l'entrée en Thaïlande pour débarquer au Cambodge

Les passagers des croisières qui se sont vu refuser l'entrée en Thaïlande cette semaine en raison de craintes de coronavirus ont été autorisés à débarquer au Cambodge vendredi matin.

Plus de 2000 invités de Westerdam, exploités par Holland America Group, ont été autorisés à quitter le navire après que des tests soumis à un laboratoire de Phnom Penh se soient révélés négatifs pour le coronavirus, a indiqué la compagnie de croisière.

La croisière a quitté Hong Kong pendant 14 jours pour un voyage de 14 jours mais a été détournée du Japon et des Philippines comme un autre navire, le Diamond Princess a été mis en quarantaine au Japon. Le Diamond Princess a signalé plus de 200 infections à coronavirus.

L'ambassade des États-Unis au Cambodge a tweeté des photos de passagers débarquant du navire et a remercié le gouvernement cambodgien pour son aide.

Alibaba met en garde contre de forts effets alors que le coronavirus arrête la Chine

FT Ryan McMorrow a rapporté du jour au lendemain:

Alibaba, dont les plateformes représentent les deux tiers du total des achats en ligne de la Chine, est depuis longtemps un indicateur de l'économie du pays. Le diagnostic était sombre jeudi.

La propagation du coronavirus Covid-19 a stoppé la Chine et nuira aux affaires d'Alibaba "partout", a averti le PDG Daniel Zhang, alors même qu'il affichait une croissance annuelle de 56% de ses revenus. à Rmb52bn (7,5 milliards de dollars) pour le dernier trimestre de l'année dernière.

La société s'attend maintenant à ce que les entreprises de détail Tmall et Taobao, la livraison de nourriture et d'autres unités de consommation, ensemble responsables d'environ 57% des revenus du quatrième trimestre, au cours des trois premiers mois de 2020. Les mois vont diminuer. L'unité a augmenté de plus de 30% sur un an.

Sur la base des données fournies par Alibaba aux commerçants, aux plates-formes Alibaba comme Uniqlo, Estée Lauder et Big Eve, à certaines grandes marques comme Uniqlo, Estée Lauder et Big La veille, la moyenne quotidienne est passée de 40 à 80% par rapport à 2019. Janvier – février.

«L'impact est plus important que tout le monde ne s'y attendait. Si Alibaba est comme beaucoup d'autres. Nous devons repenser nos hypothèses sur l'impact sur l'économie dans son ensemble », a déclaré David Dai de Bernstein.

Lisez l'histoire complète.

Le virus "aucune preuve" a été créé, selon le scientifique

FT Clive Cookson rapporte de Seattle:

Un scientifique à l'avant-garde des efforts internationaux pour suivre l'épidémie de coronavirus grâce à l'analyse génétique a largement circulé sur les médias sociaux en affirmant de manière trompeuse l'origine du virus, ce qui a incité l'Organisation mondiale de la santé à mettre en garde contre une "infermie" de fausses informations. connaissance de la maladie de Covid-19.

Trevor Bedford du Fred Hutchinson Cancer Research Center à Seattle a catégoriquement nié les histoires persistantes selon lesquelles l'épidémie a été déclenchée par un virus génétiquement modifié qui s'est échappé d'un laboratoire de l'Institut de virologie de Wuhan ou ailleurs.

"Il n'y a aucune preuve de génie génétique que nous puissions trouver", a-t-il déclaré lors d'une réunion de l'American Association for the Advancement of Science à Seattle. "Nous avons des preuves que les mutations (virales) sont complètement compatibles avec l'évolution naturelle."

L'une des sources des rumeurs était un article publié par des scientifiques indiens déclarant que de courtes insertions dans le génome du virus avaient une "ressemblance indélébile" avec le VIH. Bien que le document ait été rapidement retiré, ses soupçons étaient toujours d'actualité sur les réseaux sociaux.

L'étude était "défectueuse à plusieurs niveaux", a déclaré le Dr Bedford, dont le laboratoire étudie le développement viral. Les gènes que le coronavirus partage avec le VIH sont des séquences extraordinairement courtes naturellement partagées par d'autres organismes et «répétées encore et encore tout au long de l'arbre de vie».

Il a également contesté les allégations selon lesquelles Covid-19 pourrait avoir infecté des humains avec des serpents ou des poissons. Comme beaucoup d'autres coronavirus, son réservoir naturel est celui des chauves-souris. Le scénario le plus probable, basé sur une analyse génétique, est que le virus a été transmis à un autre mammifère il y a 20 à 70 ans par une chauve-souris. Cet animal intermédiaire – non encore identifié – l'a ensuite transmis à son premier hôte humain à Wuhan en 2019. Fin novembre ou début décembre.

Le Dr Bedford est le leader mondial de la collaboration Nextstrain, qui a commencé à analyser les génomes de Covid-19 dès que les cinq premiers ont été publiés les 10 et 11 janvier à l'Université Fudan et au China Center for Disease Control. Jusqu'à présent, des chercheurs du monde entier ont publié une séquence génétique du virus prélevée sur environ 100 patients Covido.

Les stocks de Tokyo diminuent après que le Japon a signalé la première mort de coronavirus

Hudson Lockett rapporte de Hong Kong:

Après la première mort de coronavirus confirmée par le Japon, les stocks de Tokyo ont chuté vendredi alors que les cours des actions ont augmenté dans le reste de la région.

L'indice de référence Topix a baissé de 0,7% dans presque tous les secteurs. Jeudi soir, le ministère japonais de la Santé a rapporté qu'une femme de 80 ans vivant dans la préfecture de Kanagawa, près de Tokyo, est décédée d'un virus.

Les autres marchés de la région ont augmenté vendredi, mais le Hang Seng de Hong Kong a augmenté de 0,4% et le S&P / ASX 200 de Sydney de 0,3%.
Une augmentation plus large des stocks en Asie-Pacifique est survenue après la chute des stocks américains trois jours jeudi après que la Chine a signalé une augmentation des cas de coronavirus.

ÉmoticônesDes cas japonais de coronavirus déclenchent des appels pour empêcher le pays de se propager

Robin Harding rapporte de Tokyo:

Un groupe de nouveaux cas de coronavirus japonais, dont la première mortalité du pays, ont soulevé des inquiétudes quant à la propagation de la maladie chez eux, car ils n'ont aucun lien apparent avec son origine en Chine.

Le Japon a annoncé quatre nouveaux cas jeudi soir: une femme de 80 ans qui est tombée malade le 22 janvier mais n'a pas été diagnostiquée avec le virus jusqu'à sa mort le 13 février. Un chauffeur de taxi de Tokyo âgé de 70 ans qui est tombé malade le 29 janvier mais n'a été diagnostiqué que le 13 février; et deux hommes dans les préfectures de Wakayama et Chiba avec de longs intervalles similaires depuis le début de la fièvre jusqu'à la confirmation de l'infection par le coronavirus.

Dans les quatre cas, le patient n'avait aucun antécédent de voyage en Chine et la source de l'infection n'est pas claire. Cela a incité certains experts à exiger plus d'attention pour empêcher la propagation du coronavirus au Japon plutôt que d'essayer de l'arrêter à la frontière.

La conférence sur la sécurité de l'information de Black Hat reporte le sommet de l'Asie

L'une des conférences de cybersécurité les plus connues, Black Hat, a reporté son sommet asiatique qui se tiendra à Singapour le mois prochain.

Cette décision est le dernier signe que les organisateurs de la conférence ont été contraints de pousser des événements pour arrêter la propagation du nouveau coronavirus. Le plus grand congrès européen des télécommunications, le Mobile World Congress, a annulé son événement jeudi à Barcelone fin février.

Il a été révélé jeudi qu'un participant à une conférence de bus dans le centre de Londres était venu avec un coronavirus, ce qui a incité les autorités à courir pour traquer toute personne pouvant être contactée.

Black Hat a annoncé vendredi qu'elle annulait la conférence, qui devait avoir lieu du 31 mars au 3 avril, "en tenant dûment compte de la santé et de la sécurité de nos visiteurs et partenaires".

Elle a dit qu'elle prévoyait d'organiser une conférence asiatique cet automne.

Émoticônes121 nouveaux décès de coronavirus ont été enregistrés en Chine

Les autorités sanitaires chinoises ont signalé 121 nouveaux décès dus à des coronavirus à la fin de jeudi, ce qui porte le nombre total de décès liés au virus à 1 380. Le nombre total de cas à l'échelle nationale est passé à 63 851.

Le nombre de morts a été inversé en raison d'un double décompte de 108 décès au Hubei, le début de la maladie, a déclaré la Commission nationale de la santé. Le nombre total de cas reflète le retrait de 1 043 cas du Hubei.

Coronavirus "fonctionne rationnellement" – Goldman Sachs

Goldman Sachs a déclaré que la récente reprise du marché après les déficiences initiales des coronavirus "semble rationnelle, bien qu'elle apparaisse prématurément", alors que les investisseurs examinent les tendances des épidémies passées.

«Les investisseurs sont surpris de la rapidité avec laquelle les marchés se sont rétablis, en particulier compte tenu des informations diffusées sur l'impact du virus sur l'activité économique. Néanmoins, nous pensons que les marchés se comportent de manière rationnelle ", a déclaré Goldman Sachs dans un communiqué.

La Wall Street Bank a attiré l'attention sur "une prise de conscience généralisée des épisodes précédents d'épidémies où les marchés avaient la plus forte accélération possible de nouvelles infections", Syndrome respiratoire aigu sévère. 5.

La Chine a indiqué que le nombre total de cas de coronavirus était passé à 60 000 à la fin de jeudi, après que les nouvelles méthodes de comptage comprenaient des cas diagnostiqués cliniquement mais non testés en laboratoire. Au total, 1 380 personnes sont mortes du virus.

Les investisseurs sont encouragés à se déplacer dès que cinq épidémies précédentes du virus ont montré de bons résultats après la vague, a indiqué la banque. Pour l'Asie, c'était 18% et 23%. – 3 pour cent Et 6 mois Après le déclenchement de la maladie.

Cependant, Goldman a averti que les marchés pourraient être "trop ​​optimistes" à propos de possibles sommets, car les évaluations sont élevées par rapport aux épidémies précédentes et "l'environnement macro est un peu moins favorable à une forte unification du marché" en raison de la guerre commerciale américano-chinoise et de la croissance plus faible en Chine par rapport à 2003

Les actions de Shanghai et de Shenzhen CSI 300 ont augmenté de 0,8% vendredi, en hausse par rapport à janvier. À 5,1% au milieu, après avoir fortement chuté à la suite de la reprise des échanges après les nouvelles pauses lunaires. Le Hang Seng de Hong Kong a augmenté de 0,6%, réduisant les pertes de son sommet de janvier à son plus bas de 4%, passant de près de 10% du 17 janvier au 31 janvier.

Goldman a identifié des actions de consommation telles que la chaîne de restauration Xiabuxiabu ou Trip.com et des compagnies aériennes, dont Air China et China Southern Airlines, comme "des candidats attrayants pour la reprise". Les développeurs, les banques et les fabricants de machines bénéficieront le plus des incitations virales liées au gouvernement.

Répandre l'amour, pas les germes

L'école de médecine de l'Université de Hong Kong rappelle aux gens de porter des masques avec un message de Saint Valentin heureux:

Europe: ce que vous avez manqué en dormant

Si vous venez de vous réveiller en Europe, voici les dernières nouvelles sur l'épidémie de coronavirus:

La Chine a signalé que les décès par coronavirus atteignaient 1 380 à la fin de jeudi, avec 63 851 cas nationaux ajustés pour compenser les trop-payés de la province du Hubei, le centre de l'épidémie.

Il n'y a aucune preuve que le coronavirus Covid-19 a été conçu, selon un éminent scientifique, pour écarter les rumeurs selon lesquelles le virus s'était échappé du laboratoire. Lisez plus ici.

De nombreux nouveaux cas de coronavirus au Japon ont fait craindre la propagation du virus chez eux, car ils n'ont aucun lien apparent avec la Chine.

La Conférence sur la sécurité de l'information de Black Hat a reporté son sommet asiatique sur les problèmes de coronavirus, ce qui en fait le dernier grand événement à être reporté ou annulé en raison du virus.

Les passagers des bateaux de croisière qui se sont vu refuser l'entrée en Thaïlande ont été autorisés à débarquer au Cambodge.

Finnair annulera les vols en Chine continentale d'ici fin mars

Finnair a annoncé qu'il annulerait ses vols vers l'aéroport de Beijing Capital et Shanghai d'ici le 28 mars et couperait l'un de ses deux vols quotidiens vers Hong Kong à partir de la fin du mois en raison de la nécessité de voyager en avion entre la Chine et l'Europe en raison du coronavirus.

La compagnie aérienne finlandaise avait précédemment annulé des vols vers la Chine continentale entre le 6 et le 29 février. La compagnie aérienne l'a annoncé le 29 mars. Déjà annulé des vols vers l'aéroport de Pékin Daxing, Nanjing et deux vols quotidiens vers Guangzhou en raison de la faible demande de voyages en groupe jusqu'à présent.

Finnair a déclaré que l'impact financier des annulations était "relativement faible" même si elles duraient jusqu'à la fin du premier trimestre.

Émoticônes

En Chine, plus de 1 700 médecins ont été infectés par le virus

La Chine a déclaré que 1 716 médecins ont abandonné le coronavirus, soulignant le nombre élevé de professionnels de la santé qui ont mis fin à l'épidémie et soigné les patients.

Cette annonce a été faite lors d'une conférence de presse de la Commission nationale de la santé, rapporte FT Yuan Yang. La plupart des cas se sont produits à Hubei, la province qui souffre toujours le plus de la nouvelle souche de coronavirus.

Le chef adjoint du NHC, Zeng Yixin, a également été invité à expliquer pourquoi le Hubei avait modifié cette semaine sa méthodologie de déclaration pour inclure non seulement les cas confirmés en laboratoire, mais également ceux dont le diagnostic clinique reposait sur certains facteurs.

"Notre objectif est de permettre aux médecins de traiter et de diagnostiquer ces cas précocement. Dans d'autres provinces, il n'existe pas une telle approche (pour signaler les cas diagnostiqués cliniquement)", a-t-il déclaré.

Près de 1,5 m à Hong Kong rejoint une chaîne de masques en ligne

Le magasin de santé et de beauté de Hong Kong Watsons a déclaré 1,49 million de dollars Les gens ont rejoint la file d'attente sur leur site Web vendredi pour s'inscrire pour acheter des masques. Cela reflète la récente demande intense de produits dans la ville.

Le détaillant, contrôlé par le milliardaire Li Ka-shing sous CK Hutchison Holdings, a ouvert une inscription pour 30 000 personnes chacune pour acheter des masques en carton, qui devraient être expédiés à Hong Kong.

Le public a rejoint des centaines de files d'attente hors magasin, promettant de nouvelles promotions pour se protéger contre le coronavirus. La plupart des habitants de Hong Kong portent des masques chirurgicaux dans les lieux publics, mais une pénurie dans les magasins et les services gouvernementaux a conduit à la méfiance envers la directrice de la ville, Carrie Lam, après des mois de protestations.

Carte: Surveillance de la propagation de Covid-19

Voici la dernière carte de suivi pour l'équipe de visualisation des données FT:

L'épidémie met en doute les perspectives d'AstraZeneca

AstraZeneca a averti de l'impact de l'épidémie de coronavirus sur son activité, déclarant clairement que l'épidémie en expansion a ajouté de l'incertitude à ses prévisions de croissance, écrit Sarah Neville, Global Drug Editor, Londres.

Le fabricant de médicaments anglais et suédois a déclaré qu'en raison de l'impact du virus connu sous le nom de Covid-19, les recettes totales devraient augmenter d'un "pourcentage élevé à un pourcentage faible à deux chiffres".

Le bénéfice de base par action devrait passer du pourcentage moyen au pourcentage moyen d'adolescents.

Les actions du groupe ont chuté de 4,5% lors des premiers échanges à Londres.

"Les indications contenues dans l'annonce d'aujourd'hui supposent que la Chine aura un impact négatif sur le revenu brut et de base (bénéfice par action) pouvant aller jusqu'à plusieurs mois", a déclaré vendredi la société.

La Chine reste la région à la croissance la plus rapide de l'entreprise et, par conséquent, plus que la plupart des sociétés pharmaceutiques sont exposées à des problèmes logistiques et autres causés par le virus. Les ventes pour l'année entière ont augmenté de 35% en devises locales et de 28% au quatrième trimestre pour atteindre environ 1,2 milliard de dollars.

M. Soriot a déclaré que la firme n'avait encore constaté "aucun dysfonctionnement de nos opérations" en Chine et s'était assuré que les patients ne manquaient pas le médicament.

Après un arrêt plus long pendant la pause du Nouvel An, deux de ses sociétés opéraient à 85% dans le pays. Et à 100%. La capacité et bientôt les deux seront pleinement capables, a-t-il déclaré aux journalistes lors d'une conférence de presse.

Il espère que ses essais cliniques auront un certain impact, bien qu'il ait été minime jusqu'à présent, a-t-il déclaré.

Je dirais que jusqu'à présent, nous n'avons vu aucun impact négatif sur notre programme.

La Chine affirme que les "transporteurs asymptomatiques" ne sont pas inclus dans les données publiques

La Chine a déclaré que les personnes testées positives pour la nouvelle souche de coronavirus mais qui n'avaient aucun symptôme n'étaient pas incluses dans les données publiques.

Zeng Yixin, chef adjoint de la Commission nationale de la santé de la Chine, a déclaré que les soi-disant «porteurs asymptomatiques» devraient être mis en quarantaine pendant 14 jours et signalés via un réseau national de signalement, mais ne devraient pas être «rendus publics».

"Conformément à la réglementation en vigueur concernant la détection de l'épidémie, nous ne rendons publics que les cas confirmés et suspectés du nouveau coronavirus", a-t-il déclaré.

Il a fait des remarques lors d'une conférence de presse à laquelle il a assisté PhD Yuan Yang.

M. Zeng a également expliqué pourquoi la méthodologie de déclaration avait été modifiée au Hubei, au centre de la province, pour devenir le centre d'une épidémie de la maladie afin d'inclure les cas diagnostiqués cliniquement en plus des cas confirmés en laboratoire.

Il a dit:

L'objectif (changer les catégories de messages) est de permettre aux patients d'être diagnostiqués et traités précocement, de standardiser le traitement et d'augmenter l'efficacité du traitement. À l'heure actuelle, nous n'identifions pas cette catégorie de cas diagnostiqués cliniquement dans d'autres provinces.

Le changement des normes de déclaration au Hubei a entraîné une augmentation significative du nombre de cas signalés jeudi.

Les actions augmentent alors que les investisseurs se concentrent sur de nombreux cas

Katharine Gemmell écrit:

Les actions européennes ont augmenté en début de séance, les investisseurs ayant suivi de près le nombre de cas confirmés en Chine.

L'indice Stoxx Europe 600 était en hausse de 0,1% après négociation, après la séance la plus positive en Asie.

Le sentiment des investisseurs a été ébranlé hier. Il y a eu une forte baisse à la suite de rapports faisant état de changements dans la méthodologie de comptage des cas dans le centre épidémique de la province du Hubei. Depuis lors, selon l'Organisation mondiale de la santé, la gravité du virus n'a pas changé.

Jim Reid, macro stratège à la Deutsche Bank, a déclaré que les investisseurs étaient toujours concentrés sur le nombre de cas signalés signalés en Chine. Il a dit que la charge de travail du Hubei "montrait des signes de stabilisation aujourd'hui".

Les actions chinoises ont enregistré leur premier gain hebdomadaire en quatre semaines, tandis que l'indice CSI 300 pour les actions du continent est en hausse de 0,7% aujourd'hui. Hong Kong Hang Seng a fermé 0,3%.

L'indice Stoxx 600, qui suit les plus grandes sociétés d'Europe, a augmenté de 5% ce mois-ci, ce qui montre qu'il fonctionnera mieux depuis janvier de l'année dernière.

"Notre principal argument est que le virus peut être largement maîtrisé d'ici la fin mars, et l'impact négatif sur l'économie sera principalement limité au premier trimestre", a déclaré Mark Haefele, directeur des investissements chez UBS Global Wealth Management.

Certains employés de HSBC Hong Kong ont été renvoyés chez eux

Rapports de Primrose Riordan de Hong Kong:

Certains employés de HSBC à Hong Kong ont été invités à rester chez eux pendant deux semaines après que la banque a appris qu'un de ses employés avait contacté un patient atteint de coronavirus et était désormais sous "mise en quarantaine gouvernementale pour soins médicaux".

La banque a déclaré avoir été informée de la situation jeudi soir et a indiqué qu'un employé avait visité mardi une autre banque à Hong Kong.

«Les sièges des employés ont été soigneusement nettoyés et désinfectés, en accordant une attention particulière aux espaces publics tels que le garde-manger. L'ensemble du bâtiment continue d'être régulièrement nettoyé dans le cadre de ses efforts d'hygiène quotidiens », a déclaré une porte-parole de HSBC.

L'interlocuteur a ajouté que HSBC a contacté les personnes en contact avec l'employé et leur a demandé de rester à la maison pendant deux semaines, ce qui a déjà permis aux gens de travailler à domicile dans la ville.

La Malaisie prévoit des incitations fiscales pour surmonter le bilan économique

Stefania Palma rapporte:

Malaisie le 27 février. Il publiera un plan de relance pour "atténuer l'impact économique externe négatif de l'épidémie de coronavirus", a déclaré le ministre des Finances du pays, Lim Guan Eng.

Il ne s'agit ni d'un nouveau budget ni d'une mesure inscrite au budget 2020. Budget, a-t-il ajouté, sans divulguer la taille du programme. Le paquet est destiné aux entreprises des "secteurs touchés de l'économie".

"Les flux de trésorerie sont une préoccupation majeure et les entreprises concernées doivent s'assurer qu'elles restent viables, opérationnelles et capables de récolter les fruits de la reprise économique", a déclaré M. Lim.

Il a également exhorté les entreprises à rechercher d'autres sources de revenus, telles que le tourisme intérieur, et à diversifier leur acquisition sur de nouveaux marchés.

Plusieurs ministères consultent des acteurs des secteurs de la logistique, des finances et du tourisme, ainsi que des PME et des fonds et entreprises liés au gouvernement, selon le rapport.

La brasserie japonaise Kirin met en garde contre des dommages "graves" au virus

Kana Inagaki rapporte:

Le PDG de Kirin a averti que son entreprise allait souffrir car une épidémie de coronavirus avait un "impact incommensurable" sur la consommation de bière dans les restaurants, les restaurants et les bars izakaya, qui ont profité de l'afflux de touristes chinois.

"Il y aura des dommages économiques importants", a déclaré le PDG de Kirin, Yoshinori Isozaki, dans un communiqué. «Nous ne savons pas quand cette épidémie s'arrêtera. Il ne fait aucun doute que cela affectera nos activités. "

La deuxième plus grande brasserie du Japon a peu d'exposition sur le marché chinois, mais c'est l'une des nombreuses entreprises à en bénéficier, atteignant le record de 31,9 millions de dollars l'an dernier.

Selon l'Organisation nationale du tourisme du Japon, les arrivées de Chine ont augmenté de 14,5% par rapport à l'année précédente. – 2019 Ils représentaient 30%. Touristes étrangers.

La fermeture cause des problèmes aux fabricants de ciment en Chine

L'industrie chinoise de la construction subit une "forte pression" à cause d'une épidémie de coronavirus qui pourrait affecter les fabricants de ciment chinois, a déclaré le chef de l'organisation de l'industrie du ciment, rapporte Harry Dempsey.

Le secteur souffre parce que les chantiers de construction, généralement dans des zones urbaines contaminées où le risque de propagation des maladies est plus élevé, sont toujours fermés et les travailleurs et les entrepreneurs de toute la Chine ont eu du mal à retourner au travail, a déclaré le chef de l'Association mondiale du ciment.

"Le secteur (de la construction) est mieux contrôlé par le coronavirus et doit être plus prudent lors du redémarrage", a déclaré Ian Riley.

Les usines de ciment ferment généralement pendant la nouvelle année chinoise et la demande baisse généralement au cours du premier trimestre de l'année. Mais cette année, leur rétablissement sera plus lent car ils font face à des problèmes logistiques avec les expéditions de ciment, M. Riley.

L'AOC s'attend à ce que le gouvernement chinois annonce des incitations à augmenter les dépenses d'infrastructure dès que la maladie sera maîtrisée, ce qui pourrait mobiliser la demande annuelle au second semestre, ce qui pourrait entraîner des pénuries d'approvisionnement et augmenter les prix du ciment.

Le London Metal Exchange a annulé un événement majeur à Hong Kong

Henry Sanderson rapporte:

Coronavirus a annulé sa réunion annuelle asiatique à Hong Kong à cause du coronavirus.

Le premier échange de métaux au monde a annoncé le dîner et le séminaire LME Asia le 6 mai Ça ne marchera pas.

Dans un communiqué, LME a déclaré:

Cette décision a été prise pour la sécurité des métallurgistes, clients et amis de toute la région.

Le dîner asiatique est une étape importante pour la bourse et le centre d'échange basés à Hong Kong, qui a tenté d'attirer davantage de commerçants chinois sur le marché.

Les flux de fonds à revenu fixe sont à la hausse car les investisseurs craignent l'influence du coronavirus

Colby Smith et Richard Henderson rapportent à New York:

Les investisseurs mondiaux ont versé un montant record de liquidités dans des fonds à revenu fixe mercredi alors que l'épidémie de coronavirus intensifiait les craintes d'un ralentissement mondial.

Selon EPFR Global, les placements à revenu fixe et les fonds négociés en bourse ont rapporté 23,6 milliards de dollars, la contribution hebdomadaire la plus élevée depuis 2001. Les revenus des fonds obligataires américains ont totalisé 15,4 milliards de dollars. USD. Cela comprenait 10,3 milliards de dollars. USD en obligations américaines de première qualité.

Les analystes de Goldman Sachs ont déclaré que l'épidémie du virus, qui a maintenant tué plus de 1 100 vies et infecté au moins 44 000 personnes, aurait pu retarder de 2%. De la croissance du PIB mondial au premier trimestre, tirée par "une croissance chinoise plus faible", une baisse des dépenses des touristes chinois et une baisse des importations de produits chinois ".

Les entreprises asiatiques s'endettent alors que le virus réduit les rendements

Le rapport de George de Hong Kong de Hammond et Hudson Lockett:

Les entreprises asiatiques augmentent leur dette en devises fortes à un rythme record alors que l'épidémie de coronavirus réduit les rendements obligataires dans la région.

Selon Dealogic, les entreprises asiatiques autres que le Japon ont levé 37,5 milliards de dollars depuis le début de l'année. La dette en USD libellée en dollars, en euros et en yen car elle cherche à capter des taux de financement bon marché.

Le niveau record précédent était de 27,3 milliards de dollars levé au cours de la même période en 2017.

Pertamina, le géant indonésien du pétrole et du gaz, a évalué vendredi la première obligation du pays à 40 ans. Qui a dépensé 800 millions de dollars. USD, le rendement est de 4,15%. L'entreprise a également dépensé 6,5 millions de dollars. Obligation de 10,5 ans à 3,1%. Coupon.

La compagnie pétrolière est l'une des nombreuses institutions asiatiques qui utilisent de faibles rendements pour contracter des dettes en devises fortes. La société indienne de télécommunications Bharti Airtel a levé 250 millions de dollars jeudi. USD. Une semaine plus tard, la firme indienne Adani Electricity a émis 1 milliard de dollars d'obligations.

Les rendements obligataires ont chuté alors que les investisseurs recherchent des actifs plus sûrs au milieu des préoccupations concernant l'impact potentiel du coronavirus sur la croissance économique mondiale. Les rendements du Trésor américain à 10 ans, que les investisseurs considèrent comme une valeur sûre, se situent actuellement autour de 1,6%.

Cliquez ici pour lire le travail complet de George & Hudon

Les métaux diminuent à mesure que le virus est exposé

Rapporté par Henry Sanderson:

Les prix des métaux de base, de l'aluminium au zinc, ont baissé vendredi, les inquiétudes concernant l'impact du coronavirus sur la demande chinoise ayant augmenté.

Cette décision s'est terminée par un bref rallye cette semaine qui a vu les prix des métaux se remettre des récents creux.

Les prix de l'aluminium ont chuté de 1% vendredi à 1733,5 $ / tonne et le zinc de 1% à 2 149 $ / tonne.

Les prix de l'aluminium ont atteint un creux de 1 687 $ / tonne en deux ans au début de février.

Xinlin Chen, analyste chez Wood Mackenzie, a déclaré:

Le marché est toujours préoccupé par le ralentissement de l'activité économique et la croissance de la demande, les retards logistiques et l'impact sur la production tout au long de la chaîne de valeur.

Les données montrent que les stocks de zinc sur le Shanghai Futures Exchange ont augmenté de 20% cette semaine, la logistique et les expéditions étant restreintes à travers le pays.

Les analystes de BMO Marchés des capitaux ont déclaré:

Les fonderies chinoises de zinc devraient poursuivre leurs efforts pour constituer des stocks de métaux et d'acide sulfurique dus aux perturbations logistiques résultant de la flambée de coronavirus.

Neuf nouveaux cas confirmés de Covid-19 portent Singapour à 67

Stefania Palma à Singapour

Singapour a signalé neuf nouveaux cas confirmés de coronavirus, dont 67 dans le pays, ce qui en fait la zone la plus touchée en dehors de la Chine continentale.

Šeši pacientai yra sujungti į klasterį, kuriame dalyvauja Dievo malonės susirinkimas, vienas yra 61 metų moteris, anksčiau buvusi diagnozuota DBS bankininkė, o likusieji neturi sąsajų su ankstesniais atvejais. Pastarieji apima du 50 ir 61 metų vyrus.

Nė vienas iš naujų pacientų neturi nesenos kelionės į Kiniją istorijos. Jie visi yra Singapūro piliečiai. Su bažnyčia susijusios bylos apima keturias 54, 56, 44 ir 51 metų moteris, taip pat du vyrus nuo 28 iki 57 metų.

Singapūras sustiprino prevencines priemones, įskaitant „visuomenės sveikatos parengimo klinikų“ atnaujinimą. Tai apima 900 bendrosios praktikos gydytojų klinikų, anksčiau naudotų Singapūro migloto sezono ir 2009 m. H1N1 gripo pandemijos metu. Klinikose, kurios bus palaipsniui pradedamos skaičiuoti nuo vasario 18 d., Siekiama nustatyti virusą ankstyvoje stadijoje, o simptomai nėra lengvi.

„Mes sakėme, kad matome, kaip Singapūre prasideda viruso plitimas, todėl šiandien mes paskelbėme šią papildomą priemonę … tam, kad galėtume anksti aptikti ir sumažinti bendruomenės plitimo riziką“, – sakė jis. Lawrence Wong, šalies plėtros ministras, kuris yra Singapūro koronaviruso darbo grupės pirmininkas.

Vyriausybė taip pat patarė sveikatos priežiūros darbuotojams pateikti kvėpavimo takų simptomais sergančių pacientų medicinines pažymas, galiojančias penkias dienas, kad būtų kuo mažiau užkrečiama.

Ponas Wongas sakė, kad Singapūras „taip pat perkainuos ir atnaujins mūsų strategijas, kaip spręsti šią besikeičiančią situaciją“, – pakartodamas ministro pirmininko Lee Hsien Loong savaitgalį pateiktus komentarus.

Dar du atvejai buvo visiškai pasveikę ir išrašyti iš ligoninės, iš viso 17 atvejų.

Labas rytas Niujorke, Amerikoje: Taigi, kol jūs miegojote …

Kai atmerkiate akis į Ameriką, šis koronaviruso protrūkio antpuolis padės pasivyti naujausią:

Naujausia rinkliava: Bendras mirčių nuo „Covid-19“ virusas siekia 1 384, Kinijoje, išskyrus vieną Japonijoje ir vieną Filipinuose. Pasaulyje patvirtinti 64 447 atvejai, labiausiai po žemyninės Kinijos nukentėjęs Singapūras. Tarp užsikrėtusiųjų yra daugiau nei 1700 gydytojų. Still, 7,033 have recovered.

Markets: Stocks have inched up: Europe's composite Stoxx 600 has added 0.2 per cent as it heads for a weekly rise of 1.7 per cent while China's CSI 300 closed 0.7 per cent higher. US futures point to a 0.2 per cent rise when Wall Street opens. The international oil marker Brent crude is 1.4 per cent higher. The yield on the US Treasury 10-year note is down 3 basis points.

Corporate fallout: AstraZeneca made clear the epidemic has injected uncertainty into its growth forecasts. Asian companies have raised hard-currency debt at a record rate, with businesses excluding Japan raising $37.5bn, compared with the previous high water mark of $27.3bn.

Events postponed or cancelled include: Mobile World Congress, Europe's biggest smartphone conference scheduled to start in Barcelona next week; Chinese Grand Prix; the Black Hat information security conference's Asia summit; London Metal Exchange's annual Asian gathering in Hong Kong.

Other news: Malaysia is to launch a stimulus package this month to mitigate the impact of the virus.

Coronavirus was not genetically engineered in a Wuhan lab, says expert

Clive Cookson, Science Editor, reports:

A scientist at the forefront of an international effort to track the deadly coronavirus outbreak has shot down claims about the disease’s origins, including that it escaped from a Wuhan laboratory after being genetically engineered.

Trevor Bedford, of the Fred Hutchinson Cancer Research Center in Seattle, rubbished stories circulating on social media that Covid-19 was created at Wuhan Institute of Virology or elsewhere in China, rumours that prompted the World Health Organization to warn of an “infodemic” of false news on the outbreak.

Speaking at at the American Association for the Advancement of Science meeting in Seattle, Mr Bedford said:

There is no evidence whatsoever of genetic engineering that we can find … The evidence we have is that the mutations (in the virus) are completely consistent with natural evolution.

One source of rumours was a paper posted by scientists in India claiming that short insertions in the viral genome had an “uncanny similarity” to HIV. Although the paper was quickly withdrawn, its allegations live on in social media.

The research was “wrong on many levels,” said Dr Bedford, whose lab studies the evolution of viruses. The genes it shares with HIV are extremely short sequences naturally shared by other organisms and “repeated again and again throughout the tree of life.”

Read Clive’s full report here

Global stocks end week higher after spate of records

Global stocks limped to the end of the week, slightly becalmed following a flurry of records in the past five days, as investors weighed the number of coronavirus cases. In the UK pharmaceutical and healthcare stocks were hit, while stocks in the US opened flat.

The S&P 500 rose 0.05 per cent in New York while the tech heavy Nasdaq rose 0.1 per cent.

The composite Stoxx 600 of Europe's biggest companies, flat on the day, nonetheless pulled towards a second consecutive weekly rise that will bring its February tally a shade below 5 per cent. That would help it towards its best monthly rise since January last year. The index, which has begun the decade with a bang as it added 3.6 per cent in 2020, touched a record intraday high during Friday trading before any gains fizzled out.

In London, the FTSE 100 was 0.3 per cent lower, "dragged down by weakness in pharmaceutical and healthcare stocks following AstraZeneca’s coronavirus-related warning", said Russ Mould, investment director at AJ Bell. "Other sectors at risk of seeing earnings disappoint because of coronavirus were also down, namely miners and luxury goods."

He added: “Next week could see economic news have a heavy influence on the markets with numerous data points being released." They include retail sales, unemployment and inflation levels in the UK, housing market activity in the US and machinery orders in Japan.

In Asia, stocks were steady as Chinese stocks recorded their first weekly gain in four. The CSI 300 closed 0.7 per cent higher while Hong Kong's Hang Seng index rose 0.3 per cent.

Brent crude, the international oil benchmark, nearly 2 per cent higher at $57.45 a barrel was still about a fifth off its high for the year, which was struck early last month. West Texas Intermediate crude, the US crude benchmark, was up 1.6 per cent.

WHO asking suppliers to accelerate distribution of protective gear

Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, director-general of the World Health Organization, said officials have asked medical supply companies to prioritise the production and distribution of protective equipment for doctors and other healthcare workers.

“We have been in regular contact with suppliers,” he said during a press briefing. “We are also in touch with member states on this important issue.”

Dr Tedros was responding to data on Friday showing that more than 1,700 healthcare workers in China have been infected with coronavirus, according to Beijing.

“This is a critical piece of information, because health workers are the glue that holds the health system and outbreak response together. We need to know more about this figure, including the time period and circumstances in which the health workers became sick,” he said.

https://twitter.com/WHO/status/1228338877024391168

Investor complacency sets in while coronavirus spreads

Stock markets are hovering close to record highs even as the death count from the coronavirus outbreak in China continues to rise. To some traders, this is proof that investors believe major central banks will pump more stimulus into the financial system, FT's Laurence Fletcher and Jennifer Ablan report.

Investors’ optimism on asset prices has come as 49 central banks cut rates a total of 71 times last year, according to JPMorgan data.

“Markets are ‘stoned’, after (a) long heavy dosage of monetary injections,” said Francesco Filia, head of London-based hedge fund Fasanara Capital. “(The) reality is that they don’t care about valuations a tiny bit, it’s only a big momentum market. Only the global liquidity tide matters.”

Read the full story here.

Beijing tells returnees to self-quarantine for 14 days

As China struggles to get back to work after an extended Lunar New Year holiday, officials in the nation's capital have ordered all returnees to self-isolate at home for 14 days.

Those who do not do so will be punished, state media reports said.

The move is potentially a huge blow to Beijing's huge army of migrant workers, who hail from less developed parts of the country but earn their money in the capital. Many do not have medical insurance and are paid by the hour.

China has 288m migrant workers, and as the FT's Kathrin Hille reports here, many have already been prevented from getting back to work by travel restrictions imposed across the country.

US consumer group behind Rubbermaid and Graco warns of sales hit

Newell Brands, the US consumer goods company behind Rubbermaid storage products, has warned that coronavirus-related disruption to its supply chain will ding sales in the first quarter.

Chief financial officer Christopher Peterson told analysts that Newell’s suppliers are “experiencing some disruption from slower start-up in the factories after the Chinese New Year break and more restricted travel in the country”. The issues are mainly affecting Newell’s appliance, cookware, outdoor and recreation businesses.

The company’s first-quarter sales outlook includes an estimated 1 per cent drag on the top line. Newell forecast net sales between $1.9bn and $1.95bn in the first quarter, with core sales expected to drop 3-5 per cent due to coronavirus and other factors.

“Our guidance assumes the impact is temporary and contained to the first quarter,” Mr Peterson said. “Our cross-functional team will continue to stay close to the situation and implement mitigating actions as necessary.”

The group makes a variety of popular consumer goods, including Graco baby gear, Elmer’s glue, Sharpie pens and Crock-Pot slow cookers.

About 40-50 per cent of its total business is sourced, according to Mr Peterson. Of that amount, China accounts for a “significant portion” but not 100 per cent, he said. Newell does not have any significant third-party suppliers in the Wuhan area, which is the epicenter of the coronavirus outbreak.

Shares in Newell jumped more than 4 per cent today after earnings and revenue in the fourth quarter surpassed analysts’ expectations.

Xi Jinping: China needs better epidemic controls

China's president has called for an overhaul of the nation's epidemic response and control mechanisms.

In comments made to officials and reported by state media, Xi Jinping stressed the need to "strengthen areas of weakness and close the loopholes exposed by the current epidemic."

China should also speed up establishing a law on biosecurity, reform the disease control and prevention mechanism and improve a co-ordinated system for major public health risk analysis, news agency Xinhua reported Mr Xi as having said.

He also said China should use artificial intelligence and big data "in areas such as epidemic monitoring,"according to Xinhua.

His comments came after frontline health workers, patients and international experts said that the numbers of Coronavirus cases being reported by Chinese provinces could be too low, amid suspicions of inadequate testing and medical facilities being overwhelmed with demand for diagnoses.

Africa registers first coronavirus case with discovery in Egypt

Heba Saleh in Cairo

The Egyptian health ministry has announced the discovery of the first coronavirus case in Egypt, making for the first confirmed case of the disease on the African continent.

The ministry said the case was discovered through its electronic programme to register and follow up on people who have visited countries where there have been infections.

A statement from the ministry said the person in question is not Egyptian and has no symptoms but tested positive for the virus. The World Health Organization has been informed.

The patient has been placed in isolation in hospital, the ministry said.

Facebook cancels global marketing summit over virus concerns

Facebook has cancelled its global marketing summit that was due to take place next month in San Francisco owing to the spread of the coronavirus.

“Out of an abundance of caution, we cancelled our Global Marketing Summit due to evolving public health risks related to coronavirus," a Facebook spokesperson said on Friday.

There have been zero confirmed cases of Covid-19 in San Francisco, the city's Department of Health confirmed. The Centers for Disease Control and Prevention on Thursday confirmed the 15th case of the virus in the US. Many of those cases are in California.

The cancellation of the social media company's event, which would have drawn in employees from all over the world, sees it join a growing list of companies and organisers that have scrapped or postponed events owing to the disease's rapid spread around the world from China.

Other events postponed or cancelled include: Mobile World Congress, Europe's biggest smartphone conference scheduled to start in Barcelona next week; Chinese Grand Prix; the Black Hat information security conference's Asia summit; London Metal Exchange's annual Asian gathering in Hong Kong; Art Basel's annual art fair in Hong Kong, and; the rugby union sevens tournaments in Singapore and Hong Kong.

Additional reporting by Hannah Murphy in San Francisco

CDC says 5 public labs to test people with flu-like symptoms for coronavirus

The Centers for Diease and Control and Prevention on Friday said it is working with five public health laboratories to track people with flu-like symptoms and test specimens that are negative for influenza, for the coronavirus.

The US health agency said it is working with labs in Los Angeles, San Francisco, Chicago, New York City and Seattle. The agency plans to expand to more cities until it has achieved "national surveillance".

"They are currently testing for influenza. The idea is they will test the influenza negative specimens," said Nancy Messonnier, director of the CDC's National Center for Immunization and Respiratory Diseases.

There are now 15 confirmed cases of Covid-19 in the US and more than 600 people remain in quarantine.

US stocks post second straight weekly rise

The S&P 500 and Nasdaq Composite closed at record highs today to notch their second straight weekly gain, as investors put uncertainty over the coronavirus outbreak on the back burner.

The S&P 500 climbed 0.2 per cent to nudge past its previous record high set on Wednesday. The tech-heavy Nasdaq Composite also gained 0.2 per cent.

Despite new records for stocks, safe-haven assets gathered strength. US government debt climbed, pushing the yield on the 10-year Treasury note 2.9 basis points lower. Gold rose 0.5 per cent.

The S&P 500 advanced 1.4 per cent this week, after a 3.2 per cent rally last week. Halfway through February, the benchmark index is on track for its best month since June.

The US is making preparations to evacuate its citizens from a quarantined cruise ship docked in Japan, an official at the Centers for Disease Control and Prevention told The Wall Street Journal.
There are about 380 Americans and their families on the Diamond Princess, which has been docked in Yokohama since February 5. More than 200 cases of coronavirus on the ship have been confirmed.
Meanwhile, Reuters reports that Larry Kudlow, the White House economic adviser, has told the Fox Business channel the coronavirus outbreak could "maybe" knock 0.2-0.3 percentage points off US gross domestic product.

The death toll from the coronavirus has risen by 143 to 1,523 people in mainland China, Chinese health officials said on Saturday.
Reuters news agency reports that the National Health Commission said 2,641 new cases have been confirmed with the total across the country now reaching more than 66,000.
Most of the new deaths were in central Hubei province, mostly from the city of Wuhan, which has been at the centre of the outbreak since December. A total of 1,123 people in Wuhan have now died from the coronavirus.

Coronavirus: les États-Unis doivent évacuer les citoyens des navires de croisière de quarantaine – comme cela s'est produit ☏ garantie entreprise
4.9 (98%) 32 votes