Avantages fiscaux lors de l'investissement dans des fonds communs de placement ✎ mutuelle entreprise

La responsabilité civile professionnel

Cette assurance facultative, sauf pour certaines professions, se révèle dans les faits, indispensable à quasiment toutes les entreprises. Elle couvre achevés les dommages corporels, matériels et pourquoi pas immatériels occasionnés à des tiers (clients et fournisseurs) par le chef d’entreprise, ses salariés, ses locaux ou ses machine lors de l’exercice de l’activité ou bien après la livraison d’articles se révélant défaillants. Sont exclus les créés selon des produits ainsi qu’à une activité ne répondant pas aux ainsi qu’à aux impératifs de sécurité en vigueur.

Le montant de la prime dépend du chiffre d’affaires, du secteur et de la nature de l’activité de la société, selon risques encourus. En de dommage, l’entreprise transmettre à son assureur la réclamation reçue de son client ainsi qu’à fournisseur, auquel il incombe d’apporter la affirmation du préjudice subi. La compagnie négocie en or nom de l’entreprise avec le plaignant pour trouver un ajustement en cas de légers. Dans le cas de sinistres lourds, des professionnels aguerris évalueront le montant des dommages.

A noter. Pour TPE, assureurs proposent des montants de libéralité forfaitaires.

7. La responsabilité civile obligatoire à divers secteurs d’activité

Les sociétés du BTP ont l’obligation de souscrire une assurance responsabilité décennale qui couvre constatés dans les dix ans suivant la livraison des travaux. Cette sang-froid s’applique lorsque les dommages compromettent la solidité de l’ouvrage (infiltration d’eau dans la toiture, effondrement d’un balcon…) et pourquoi pas entraînent de importantes dangerosité (mauvaise étanchéité…).

La participation d’une foi responsabilité civile pro est, chez ailleurs, obligatoire pour certaines emploi réglementées dans le domaine de la santé (médecins, infirmiers…), du droit (avocats, notaires…) et aussi agents immobiliers, laboratoire de voyages, experts-comptables… Elle couvre les dommages causés à des tiers a l’intérieur du cadre de l’activité (erreurs de prescription, risques opératoires), risques liés à la disparition de fonds transmis selon des particuliers et qui transitent chez la (agents immobiliers, notaires…) ou des risques uniques à certaines art (détérioration de meubles pour sociétés de déménagement ainsi qu’à accidents pour exploitants de remontées mécaniques).

Ces diverses issue d’assurance sont certes pas mal utiles. “Mais il faut remettre la garantie à la bonne place dans le de contrôle des risques de l’entreprise” estime Louis-Remy Pinault, gouverner opération d’assurances, chez Générali. Une certificat que la relation entre l’assureur, l’intermédiaire et l’assuré est plus globale.

Selon fonds communs de placement en actions et titres de créancevous investir une somme d'argent fixe dans le régime chaque mois ou chaque trimestre. Lorsque vous investissez dans un fonds commun de placement, la première chose à faire pour en évaluer le rendement est de savoir comment il sera imposé. Le dépôt après impôt sera important. L'article traite des frais de rachat d'un fonds d'investissement, des dividendes de l'OPC et de la durée de l'OPC.

Vous devez d’abord envisager l’imposition des gains en capital pour les fonds communs de placement. Une augmentation de capital est une augmentation de la valeur de votre propriété. Si vous achetez quelque chose pour 4 Lakh Rs et le vendez pour 4,5 Lakh Rs, vous avez fait une augmentation de capital de 50 000 Rs. Les plus-values ​​sont divisées en court terme et long terme, en fonction de la période de détention de l'actif.

Les augmentations de capital à court terme augmentent si le placement est détenu depuis moins d'un an ou, pour le dire simplement, vendu avant la fin d'un an. Les gains en capital à long terme se produisent lorsque les investissements sont vendus après un an.

L'impôt sur les plus-values ​​du fonds d'investissement dépend également du type de fonds, qu'il s'agisse de capitaux propres ou de dettes.

Les fonds communs de placement axés sur le capital sont définis en 1961. Chapitre XII-E de la Loi de l’impôt sur le revenu ("LIR") en tant que fonds d’investissement représentant plus de 65% du portefeuille total et créés dans le cadre du fonds de placement collectif visé à la section 10, paragraphe 23D de la LIR.

Les fonds communs de placement investissant dans d'autres fonds et des fonds internationaux (les fonds avec un risque d'actions internationales supérieur à 35%) seront traités comme une catégorie de dette aux fins fiscales.

Nous examinerons les problèmes fiscaux associés aux investisseurs qui investissent dans des fonds communs de placement – dividendes, gains en capital à long terme et gains en capital à court terme – et déterminons si vous avez droit à une déduction fiscale pour les investissements dans des fonds communs de placement.

Fonds commun de placement (MF) et plan d'épargne lié à des actions (ELSS): Les souscriptions au système d’économie d’impôt MF et ELSS peuvent être déduites en vertu de la section 80C. L'investissement dans ELSS est opérationnel depuis 3 ans. Le retrait anticipé n'est autorisé en aucun cas

L'alinéa 10 (35) a) de la LIR stipule que tous les revenus tirés des parts de fonds communs de placement spécifiées dans la LIR n ° 10 (23D) ne sont pas imposables. Cette disposition exclut les dividendes reçus de fonds d'actions. Conformément à l'article 115 (R) 1) de la LIR, les régimes axés sur le capital sont maintenant soumis à l'impôt sur la distribution de dividendes ("DDT") (Wef A.y 2019-20). Ainsi, le DDT doit maintenant être payé non pas pour les régimes fondés sur des actions, mais pour les régimes fondés sur des actions

Revenu distribué Taux d'imposition réel (%) (fonds commun de placement ou fonds liquide) Taux d'imposition réel (%)
(autres), à savoir fonds de créance, fonds de fonds, etc.
Taux effectif d’imposition (%) (fonds communs de placement axés sur les capitaux propres) wef A.Y. 2019-20
Individus et familles indiennes (HUF) 29,12% (1)
(25% plus surtaxe 12% plus HEC 4% plus) référence à la section 115 R de l'impôt sur le revenu.
29,12% (1)
(25% plus surtaxe 12% plus HEC 4% plus) référence à la section 115 R de l'impôt sur le revenu.
11,648% (10% plus prime 12% plus HEC 4% plus) – référence à la section 115 R de l'impôt sur le revenu)
Personnes autres que des personnes et HUF 34,944%
(30% plus surtaxe 12% plus HEC 4% plus) référence à la section 115 R de l'impôt sur le revenu.
34,944%
(30% plus surtaxe 12% plus HEC 4% plus) référence à la section 115 R de l'impôt sur le revenu.

11.648% (10% plus prime plus Cess plus) – référence à la section 115 R de l'impôt sur le revenu)

(1) Vous devez vérifier vos taux d'imposition

RECOUVREMENT DE REVENUS EN CAPITAL À LONG TERME ET À COURT TERME

Gains en capital à long terme provenant de fonds d'actions – Si vous achetez et détenez un fonds commun d'actions pendant plus d'un an, l'impôt NIL s'appliquera. E. g. Si vous investissez 1 Rs lakh dans le fonds XYZ et qu’après un an, cela vaut 3 Rs Lakh – il n’y aura aucun impôt sur l’augmentation de 30 000 Rs. C'est un très gros avantage pour les fonds communs de placement.

Cependant, selon 2018, Dans le nouvel article 112A de la loi de finances, si le montant des plus-values ​​à long terme est supérieur à 1 000 000 Rs, le montant supérieur à 1 000 000 Rs est soumis à une indexation libre d'impôt de 10% (majorée des frais d'éducation pour la santé et des bonus). Cependant, la section 112A. La demande est soumise à certaines conditions, dont l'une est que le transfert aurait dû avoir lieu le ou après un jour.St. 2018 Avril

Tous les bénéfices jusqu'en 2018 31 janvier Il y avait des "grands-parents". Vous pouvez donc supposer que le coût de détention de vos nouvelles parts de placement en actions correspond au cours de clôture en 2018. 31 janvier La partie initiale de votre propriété correspond à la date d'achat originale.

Gains en capital à court terme provenant d’actions de fonds communs de placement – Si vous vendez un fonds commun de placement en actions avant la fin d’un an, vous devez payer 15% d’impôt sur les gains en capital. Dans l'exemple ci-dessus, lorsque le gain était de 30 000 Rs – s'il s'agissait d'un gain en capital à court terme, l'investisseur aurait versé 4 500 Rs en tant que gain en capital à court terme.

Note à l'ANR – Les mêmes gains en capital s'appliquent aux ARN, mais pour les gains en capital à court terme, TDS s'appliquera (retenue à la source). Cela signifie que la société de fonds d'investissement déduira les frais avant de payer le montant du rachat.

Si les personnes physiques ou les gués sont résidents lorsque le revenu total, à l'exclusion des gains en capital à court terme, est inférieur au montant maximal exonéré d'impôt, la différence entre le montant maximal exempt d'impôt actuel et le revenu total non imposable Gains en capital à court terme, ajusté des gains en capital. Ainsi, seul le solde de STCG sera soumis à un impôt sur le revenu de 15%.

Pour les plus-values ​​à court terme réalisées par des porteurs de parts non résidents, le fonds d'investissement est tenu de déduire la retenue à la source à @ 15% + SC + HEC pour les fonds en actions et à 30% (SC + HEC) pour les régimes autres qu'en actions.

Impôt sur les plus-values ​​sur les fonds d'investissement

Dans le cas de gains en capital à court terme provenant de fonds communs de placement en titres de créance, les gains en capital à court terme résultant de la vente d'un fonds en titres de créance avant 36 mois seront ajoutés au revenu de l'investisseur. Lorsque vous ajoutez un revenu, celui-ci sera imposé en fonction du tableau fiscal de cette personne.

Les plus-values ​​à long terme sur les fonds communs de placement seront imposées à 20% avec indexation.

Remarque NRA – NRA ne recevra le montant de rachat qu'après avoir versé à TDS le gain en capital:

Court terme – 30% TDS

Long terme – 20% TDS

Des problèmes de santé et d'éducation de 4% s'appliqueront également à ce TDS.

Il convient également de noter que la prime doit être payée sur la base du revenu total (10% si le revenu net est supérieur à 50 lakh Rs mais pas supérieur à 1 crore de Rs et 15% si le revenu net est supérieur à 1 crore de Rs) ).

(M. Vikram Ramchandy, fondateur de MakeMyReturns.com)

(Republié avec amendements)

Laisser un commentaire