Administrateurs, veuillez noter: les ESG peuvent ajouter de la valeur en 2020 ® garantie entreprise

La mutuelle collective a les mêmes objectifs que la complémentaire santé individuelle : vise à compléter, partiellement ou bien en totalité, les dépense de santé qui ne sont pas remboursées pendant la Sécurité sociale. Les employés du clientèle privée et employeurs sont concernés dans la mutuelle collective, autrement appelée mutuelle d’entreprise et pourquoi pas mutuelle de groupe.

Rendues obligatoires à partir du 1er janvier 2016, les mutuelles communautaire offrent beaucoup de avantages pour salariés. Elles sont avant tout moins onéreuses que complémentaires de santé individuelle. De plus, une part des cotisations est prise en charge par l’entreprise.

Les employeurs ont pour mission veiller à fournir à leurs salariés une mutuelle correspondant à répondant à compatibles avec un cahier des charges précis, prévu selon le législateur.

Qui est à rêve dont on parle selon la mutuelle d’entreprise ?
Tous les employeurs du clientèle privée devront avoir souscrit or premier janvier 2016, une mutuelle fédératif pour salariés. Sont ainsi concernées :
TPE et PME
grandes entreprises et pourquoi pas multinationales
corporation
les fédérations
Les ayants droit du salarié, et pourquoi pas enfants, peuvent également bénéficier de la mutuelle collective. Si le contrat le prévoit, ils peuvent y être affiliés.

A l’inverse, la mutuelle fédératif ne concerne pas le secteur public. Les fonctionnaires ne peuvent donc pas y prétendre. Les prolétariat non salariés ne sont pas plus concernés. Pour couvrir leurs dépenses de santé, elles peuvent s’orienter vers un contrat de prévoyance.

En principe, la mutuelle communautaire est obligatoire pour tous les salariés. Sous certaines conditions, le salarié peut refuser de s’y soumettre.

Quelles débours de santé la mutuelle européen doit rembourser ?
L’Accord national interprofessionnel (ANI) du 14 juin 2013, qui donne la mutuelle européen obligatoire, émane de la loi sur la sécurisation de l’emploi. L’objectif primordial est de permettre aux employés du clientèle privée d’accéder à une mutuelle de qualité. Ainsi, la mutuelle collective d’une société d’une société d’une structure d’un établissement assure un socle de garanties minimales, imaginés par le législateur. Il s’agit :

de l’utilisation en charge de l’intégralité du billet modérateur pour consultations, les offres et actes de soins qui sont remboursés en la Sécurité sociale
du remboursement de la totalité du forfait journalier hospitalier
de la prise en charge des frais dentaires à hauteur de 125% du tarif conventionnel
de l’utilisation en charge des frais d’optique à prix fait chez période de 2 ans. Pour une correction simple, le minimum de prise en charge est fixé à 100 €
Ces garanties ont pour objectif obligatoirement figurer dans le contrat de mutuelle collective. Il s’agit du panier de minimum. Légalement, l’employeur n’a pas le droit de allouer une mutuelle à qui garanties seraient inférieures à ce seuil de couverture. Il peut, en revanche, souscrire des garanties supplémentaires : une garantie d’assistance, une plus belle prise en charge pour l’optique ou bien le dentaire, le tiers payant… Le contrat de la mutuelle communautaire est aussi l’obligation d’être responsable.

Qui finance cotisations de la mutuelle européen ?
Une partie des cotisations de la mutuelle européen est prise en charge selon l’employeur (la patronale). En cela, salariés sont avantagés. L’employeur prend en charge d’or moins 50% des cotisations de la mutuelle collective, pour la partie qui correspond au panier de soins minimum. Le reste des cotisations est à la charge de l’employé (la part salariale).

Comment mettre à sa place la mutuelle européen obligatoire d’or sein de l’entreprise ?
Avant de souscrire une mutuelle d’entreprise, employeurs ont la possibilité de soumettre choix aux représentants du personnel. Ils aussi organiser un référendum en salariés. En d’échec des négociations, l’employeur souscrit une mutuelle communautaire sur décision unilatérale.

Employeurs, renseignez-vous près votre branche professionnel ! Ces dernières peuvent vous recommander des mutuelles collectives intéressantes, parfaitement adaptées à votre secteur d’activité (construction, hôtellerie, restauration, agriculture…) Négociés par la branche professionnelle, les contrats de mutuelle sont couramment pas mal avantageux.

Depuis le 1er janvier 2016, les offres de mutuelle communautaire sont nombreuses sur le marché. Petites, moyennes ainsi qu’à grandes entreprises : les courtiers en audace peuvent vous aider à trouver le contrat qui s’adapte le mieux à vos besoins. Contactez-nous !

Lexologie


Aujourd'hui, il devient de plus en plus clair que les questions environnementales, sociales et de gouvernance peuvent générer de la valeur pour les actionnaires.

Éditeurs de pétrole et de gaz 360 Remarque: Latham & Watkins LLP a une marque dans cet article. Notre équipe de services de conseil EnerCom voit que la communauté des investisseurs regarde vraiment les ESG des entreprises avant d'investir. Les sociétés d'énergie, de pétrole et de gaz et d'énergies renouvelables doivent avoir un plan ESG en place avant que les investisseurs ne le demandent.

2017 Les avocats de Latham ont discuté de la manière dont les administrateurs peuvent utiliser les questions environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) pour ajouter de la valeur aux entreprises.1 Depuis lors, l'ESG est devenu un enjeu majeur pour les entreprises, les industries et les marchés du monde entier. Plus que jamais, la capacité d’une entreprise à gérer les risques ESG et à saisir de nouvelles opportunités de marché peut les aider à ajouter de la valeur à leurs parties prenantes. En effet, la croissance du «capitalisme des parties prenantes» et la notion selon laquelle les entreprises peuvent servir un objectif plus large que les rendements à court terme pour les actionnaires ont renforcé l'orientation ESG et, à bien des égards, changé les conditions de concurrence.

Croissance du capitalisme des parties prenantes

2019 Août La Business Roundtable a publié une déclaration sur l’objectif de la société, qui comprenait un concept de capitalisme des parties prenantes. Dans ce paradigme, l’objectif d’une entreprise est de servir toutes ses principales parties prenantes en offrant de la valeur aux clients, en investissant dans les employés, en communiquant équitablement avec les fournisseurs, en préservant ses communautés et en créant de la valeur à long terme pour les actionnaires. 2 Bien qu'elle ne soit pas universellement acceptée, la déclaration a été signée par 181 PDG et reflète la reconnaissance du fait que les entreprises doivent de plus en plus assumer la responsabilité de diverses conséquences pour de nombreuses parties prenantes. Les entreprises qui appliquent des principes ESG solides dans la gestion de leur capital humain, garantissant des pratiques éthiques dans leurs chaînes d'approvisionnement, tenant compte de l'impact environnemental de leurs opérations et s'engageant dans des relations honnêtes avec la clientèle peuvent gagner un avantage concurrentiel.

Surveillance des principales parties prenantes de l'entreprise

Les principales circonscriptions se sont concentrées sur l'ESG, notamment:

  • Actionnaires: Plus que jamais, les actionnaires demandent des informations sur la manière dont les entreprises gèrent leurs risques et opportunités ESG. Larry Fink dans son 2020 Dans une lettre aux PDG, les entreprises ont déclaré qu'elles devaient gérer leurs risques ESG, sinon elles devraient être désinvesties et les conseils d'administration devraient se fier à la méfiance. La lettre indiquait: "Nous voudrons de plus en plus voter contre la direction et les administrateurs lorsque les entreprises ne progressent pas suffisamment dans la divulgation des principes de durabilité et des pratiques et plans commerciaux sous-jacents."3 De même, State Street 2020 Janvier La lettre adressée aux conseils d'administration a annoncé qu'elle prendrait des mesures de vote à l'encontre des membres du conseil d'administration des entreprises qui n'identifient pas suffisamment leurs risques ESG et les intègrent dans leurs stratégies à long terme.4
  • Gestionnaires de fortune et fonds communs de placement: Il y a une croissance régulière des fonds communs de placement axés sur la durabilité et d'autres véhicules d'investissement. Ces fonds nécessitent souvent que leurs investissements soient conformes aux exigences de divulgation ESG et aux critères de performance ESG. Les entreprises qui ne répondent pas à ces critères risquent d'être exclues des véhicules d'investissement.
  • Employés, fournisseurs et autres partenaires commerciaux: les questions ESG peuvent être importantes pour les employés, les fournisseurs et les autres partenaires commerciaux. Les facteurs ESG peuvent prendre de nombreuses formes différentes, y compris la façon dont les entreprises traitent leurs employés et fournisseurs avec un engagement en faveur d'un salaire équitable, du harcèlement, de la protection des droits de l'homme et du commerce équitable. Les parties prenantes souhaitent que les entreprises soient responsables de leurs activités dans ces domaines. En outre, l'engagement des entreprises envers les ESG et la transparence dans la description de leurs pratiques en matière de changement climatique, de diversité des travailleurs, de droits de l'homme et d'autres ESG peuvent accroître leur attractivité pour les employés.
  • Clients: les décisions d'achat des acheteurs peuvent être affectées par la durabilité des produits ou services qu'ils proposent. De plus en plus, les clients sont sous la pression des investisseurs pour assurer la durabilité de leurs chaînes d'approvisionnement et externaliser ces responsabilités auprès des fournisseurs. Les clients peuvent également choisir un fournisseur en fonction de leur réputation. Les entreprises qui démontrent un engagement envers des pratiques commerciales durables peuvent stimuler la croissance de haut niveau grâce à l'ESG.
  • Gestion des médias et de la réputation: les ESG sont devenus un problème de réputation important, et les entreprises censées contribuer au changement climatique, à la pollution ou aux dommages sociaux sont plus susceptibles de faire face à des boycotts, à l'activisme des actionnaires, à la retraite des employés et à d'autres formes négatives. En revanche, les entreprises qui transmettent un message authentique reflétant leur engagement à améliorer les pratiques ESG peuvent bénéficier de réputation.

Créer une résilience commerciale et une valeur à long terme

Les entreprises peuvent créer de la valeur grâce à des pratiques durables. L'idée que les entreprises peuvent utiliser leur investissement dans les émissions ESG pour créer de la valeur a été incluse dans le concept de «valeur totale».

  • L'accent mis par la société sur la durabilité peut stimuler l'innovation et le développement de nouveaux produits et services qui répondent à la demande du marché pour des alternatives durables.
  • Investir dans des processus durables peut réduire les coûts d'exploitation des entreprises; améliorer la résilience de leurs chaînes d'approvisionnement; et réduire leurs risques juridiques, opérationnels et de réputation. Par exemple, certaines entreprises qui ont adopté de solides pratiques ESG ont réduit leur empreinte environnementale tout en faisant face au risque d'épuisement des ressources. De même, certaines entreprises investissant dans des chaînes d'approvisionnement flexibles ont promu de solides pratiques sociales, économiques et environnementales chez les fournisseurs dont elles dépendent. Ces fournisseurs, à leur tour, contribuent à assurer la viabilité et le succès à long terme.
  • De nombreuses études associent une forte activité ESG à une forte activité financière et boursière. Qu'elles soient causales ou corrélatives, cela montre que les entreprises qui se concentrent sur les risques et opportunités ESG sont bien gérées et capables de produire des résultats à long terme. En conséquence, les investisseurs intègrent de plus en plus les résultats ESG dans leurs processus de sélection des investissements pour un rendement.

La bonne gouvernance est le rôle de surveillance du conseil d'administration

Les questions ESG sont difficiles car elles couvrent de nombreux problèmes et touchent toutes les entreprises du monde d'une manière ou d'une autre, mais pas exactement de la même manière. En outre, comme l'a récemment souligné le président de la SEC, Clayton, "le contexte de ces questions est, et nous l'espérons, restera complexe, incertain, multinational / juridictionnel et dynamique".5 Ils posent donc des défis aux entreprises et à leurs conseils d'administration.

La responsabilité première de tout conseil d'administration d'une société ouverte est de superviser l'entreprise de manière à garantir que les membres du conseil sont conscients des risques (et opportunités) importants et que l'entreprise met en place des systèmes et des contrôles pour gérer correctement ces risques conformément à l'appétit pour le risque du conseil. Ce système s'applique également au risque ESG.

Étant donné que les questions ESG couvrent un large éventail, les entreprises doivent d'abord identifier les processus pour déterminer leurs principaux risques et opportunités ESG. Diverses normes de reporting traitent de nombreux problèmes ESG. Les entreprises ne devraient pas essayer de "cuisiner l'océan" en accordant une attention égale à toutes les questions ESG, mais plutôt se concentrer sur celles qui sont importantes pour leur entreprise et leurs parties prenantes. L'identification de ces enjeux ESG clés nécessite généralement l'implication des parties prenantes multipartites au sein de l'entreprise ainsi que des parties prenantes externes clés avec l'aide de conseillers externes. Des systèmes tels que les responsables de l'industrie du Sustainability Accounting Standards Board (SASB) peuvent être un point de référence utile pour identifier les domaines de risque importants et intégrer les facteurs ESG appropriés dans la stratégie de l'entreprise.

Le rapportage est la façon dont une entreprise raconte son histoire peut renforcer la confiance et la valeur

Pour les sociétés déclarantes aux États-Unis, les exigences de déclaration de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis pour les questions ESG restent fondées sur des principes plutôt que sur des règles. Cette approche donne aux entreprises une grande latitude pour déterminer les informations ESG à divulguer. Le cas échéant, des informations sont fournies, le cas échéant, dans les sections de la description de l'entreprise, des facteurs de risque, du rapport de gestion (MD&A) et des rapports périodiques ou déclarations d'enregistrement de la société. Bien que certaines sociétés fournissent des rapports intégrés qui incluent des descriptions détaillées des facteurs ESG dans leurs états financiers, dans la plupart des cas, les entreprises publient également un rapport ESG ou de développement durable en plus des états financiers de la SEC.

Lors de la préparation des informations, les entreprises peuvent prendre en compte les facteurs suivants:

  • Les entreprises doivent prendre des mesures pour garantir la cohérence des informations présentées dans leurs rapports financiers et de développement durable.
  • Même si les informations sont incluses dans le rapport de développement durable, les informations ESG doivent être incluses dans les états financiers si elles sont significatives et requises par la réglementation sous-jacente aux documents d'information.
  • Les informations divulguées dans les rapports de développement durable sont soumises aux dispositions anti-fraude des lois sur les valeurs mobilières, même si elles ne figurent pas dans les titres. Les informations contenues dans les rapports de développement durable doivent être auditées et vérifiées pour garantir leur exactitude et leur exhaustivité comme si elles étaient déposées auprès de la SEC.
  • Les entreprises doivent expliquer l'importance des facteurs ESG divulgués afin que le lecteur puisse comprendre pourquoi les informations sont pertinentes pour l'entreprise et comment elles s'inscrivent dans la stratégie de l'entreprise.
  • Des informations claires et transparentes peuvent renforcer la confiance et démontrer la gestion délibérée de l'entreprise des risques et opportunités ESG

Principaux éléments sortants

Les administrateurs sont exposés à de très nombreuses parties prenantes pour faire face aux risques et opportunités ESG. Les attitudes à l'égard de ces problèmes varient d'une entreprise à l'autre. Une approche proactive des questions ESG peut démontrer de la valeur pour les entreprises et faire preuve de sensibilité aux préoccupations de leurs actionnaires, employés, clients et autres parties prenantes clés qui sont essentielles au succès à long terme de l'entreprise. L'ESG est un domaine dynamique que Latham continuera de surveiller de près et aidera les clients à naviguer.

Cet article est publié par Latham & Watkins à des fins éducatives uniquement et dans le but de vous fournir des informations générales et une compréhension générale de la loi, plutôt que de fournir des conseils juridiques spécifiques. Le simple fait que vous ayez reçu cette communication ne constitue pas une relation client avocat entre vous et Latham & Watkins. Tout contenu de cet article ne doit pas être utilisé comme un substitut aux conseils juridiques compétents d'un avocat professionnel agréé dans votre juridiction.

Latham & Watkins LLP – Paul Davies, Ryan J. Maierson, Steven B. Stokdyk, Christina S. Wyatt, Mark D. Gerstein, Charles K. Ruck et Joel H. Trotter.

Administrateurs, veuillez noter: les ESG peuvent ajouter de la valeur en 2020 ® garantie entreprise
4.9 (98%) 32 votes